… pour mieux redémarrer.

Quand on travaille à domicile l’une des premières difficultés c’est de savoir « travailler ». Lutter contre l’envie de ne rien faire ou de s’occuper d’autre chose. Mais quand, en plus, ce travail à domicile n’est pas votre « vrai travail » et que vous êtes au chômage par la même occasion [nota : je suis libraire au chômage et communicante web en libéral pour ceux qui n’auraient pas suivi] ça commence à être dur de rester efficace et motivée.

Car voila, comme dans toute routine arrive le moment où le manque de motivation se fait cruellement sentir. Ça peut venir de tout et n’importe quoi. Ma dernière crise remonte au mois d’aout et j’avoue que la pause dans les Cévennes m’a beaucoup aidée à reprendre du poil de la bête.

Il faut avouer en même temps  que j’avais de bons outils à disposition pour me relaxer, notamment la baignade au soleil dans un espace 100 % nature avec vue à faire pâlir un photographe de catalogue touristique :

Mais voila, moins d’un mois après, alors que tout va bien, je pars trois jours en Alsace pour raison familiale et le retour est très très dur. Le dynamisme d’un paresseux, la motivation d’une huitre claustrophobe, et la bonne humeur d’un croque-mort.

Je ne sais pas pourquoi, y a des jours comme ça. Encore heureux qu’il faille répondre à quelques obligations et rattraper le retard des mails et commentaires des 4 derniers jours, sinon je n’aurais clairement pas fait grand chose de ma journée.

Espérons que ce ne soit que le contre-coup de la fatigue accumulée avec  deux nuits d’insomnie. Mais pour la peine ce soir c’est DVD, pyjama pilou et pas de sortie. Faut savoir s’arrêter je vous dit, et cuver sa crise de non-sociabilité (quand on a le luxe de pouvoir se le permettre).

4 réponses à “Savoir prendre le temps de s’arrêter …”
  1. Apollone dit :

    Bonne soirée DVD alors! Se ressourcer devant sa série préférée ou son film préféré, c’est très important!!

    bon courage

  2. Eveil dit :

    Bon film.
    Et ensuite, ça repart sur les chapeau de roues!
    T’veux un coup de pied aux fesses pour te motiver?
    *se porte volontaire*

  3. hermanye dit :

    Bon, allez, je t’envoie un peu de ma motivation (mais comme il est plus de 11h du matin et que je suis en pyjama devant l’ordi, j’en garde un peu pour moi aussi, je vais en avoir besoin). Plein, plein de courage !

  4. Je comprends car je connais.
    Je connais donc je comprends…

  5.  
Répondre