Archives pour la catégorie “Jura”

A l’occasion de mon weekend dans le Jura je suis passée par la ville de St Claude. Je ne connaissais pas ce petit bout de France mais lorsque je l’ai dit à ma copine S. (copilote officielle du weekend) elle a presque pilé sur le premier parking municipal venu en s’écriant qu’il fallait que je découvre St Claude et sa spécialité : la pipe !

Car St Claude est la capitale de la pipe, et laissez moi vous dire que c’est un artisanat qui n’est pas près de s’éteindre dans le coin. Plus d’une dizaine de magasins dédiés à la pipe et presque autant d’ateliers de taille dans la région… Car  le Jura est un pays où l’on travaille le bois depuis longtemps (plus longtemps que la taille de pierres précieuses qui est pourtant une autre spécialité du coin).

La polisseuse de Pipe de St Claude

On s’est arrêté dans une boutique pour en voir un peu plus et j’ai appris plein de choses sur cet objet et l’art de vivre qu’il suppose. D’ailleurs je remercie l’équipe de  » La Pipe Rit » qui nous a fait un véritable exposé sur l’art de la Pipe, au point de nous donner « presque » envie de devenir fumeuses de pipe. Je pense qu’on en aurait pas autant appris en visitant le musée de la pipe qui est, lui aussi, à St Claude.

Par contre, en visitant la maison du parc naturel régional du Haut Jura (à Lajoux) j’ai eu la surprise de tomber sur une collection limitée des cartes postales de Plonk et Replonk* qui ont croqué à leur façon cette tradition du bois et de la pipe dans le Jura :

Voir la collection « Parc du Haut Jura« 

* à leur propos n’oubliez pas de lire l’article de présentation sur Plonk et Replonk écrit par mon chéri

Comments Un commentaire »

Impossible de voyager sans s’essayer à la gastronomie locale. A l’occasion de notre weekend dans le Jura j’ai évidemment gouté à tous les fromages locaux comme le morbier, la cancoillotte et surtout le comté.

Mais si je connaissais aussi le vin jaune du jura, ce sont les plats à la carte qui m’ont particulièrement surprise, avec en tête de liste l’Escalope Jurassienne !


Escalope jurassienne, servie avec un gratin dauphinois, des légumes et du vin jaune du Jura

Je peux me targuer de connaitre relativement bien les plats de montagne proposés par là bas (gratin, tartiflette, fondue, tarte à la myrtille, etc) mais je ne connaissais absolument pas cette façon de faire les escalopes. Et j’ai tellement apprécié que j’ai demandé la recette pour vous :

Recette de l’escalope Jurassienne :

Ingrédients : 1 escalope de veau, 1 tranche de jambon blanc, 1 tranche de comté, du beurre, un peu de farine, 1 œuf, de la chapelure, et des champignons.

Recette :

  • Farinez l’escalope puis trempez la dans un œuf battu avant de la recouvrir de chapelure.
  • Faite dorer  des deux cotés dans une poêle puis déposez dans un plat à gratin.
  • Recouvrez de la tranche de jambon des champignons coupés et de la tranche de comté.
  • Enfournez 5 à 10 minutes le temps de gratiner le fromage.

C’est extrêmement goutu, chaud et revigorant par jour de pluie ou de grand froid. Un plat bien de montagne mais tout de même plus fin que tout ce qui se fait en gratin habituellement. Franchement, je suis fan ^^

Comments Pas de commentaire »

Mi-juillet je suis donc partie prendre l’air dans le Jura à l’invitation des « Montagnes du Jura« . Quarante huit heures en moyenne montagne… juste une bénédiction à une période où j’étais littéralement débordée !

Manque de pot, la météo n’a pas vraiment été de notre coté avec une pluie particulièrement forte pendant les 3/4 du voyage. Du coup notre randonnée sur les crêtes a été très très humide et l’on s’est dépêché de rejoindre un refuge pour s’y abriter le temps d’un repas chaud et d’une discussion avec notre guide et la gardienne du refuge.

Quand on vient en montagne le temps d’un weekend, c’est plutôt frustrant de se retrouver coincé 4 heures au lieu d’aller crapahuter au milieu des sommets et des paysages… Surtout  dans ce secteur du Jura ( le Crêt de la Neige…) où l’on a vue sur la chaine des Alpes et le Mont Blanc par beau temps (si, si, c’est la gardienne du refuge de la loge qui nous l’a confirmé).

Mais bon… Les séjours en montagne c’est aussi savoir retrouver sa place au milieu des éléments naturels. Et le temps devient une notion très relative lorsqu’on est dans un gite de montagne !
On s’inquiète d’être coincé pour 4 heures et finalement on a l’impression d’être là depuis 30 minutes quand il est temps de partir.

Spéciale dédicace à Alexandra et Valerie avec qui on a tué le temps sans s’en rendre compte !

Même en redescendant par le téléphérique de Lelex on était particulièrement trempés en rentrant à la Chandoline,  le gite éco-construit où l’on a passé notre première nuit. Heureusement le sauna disponible sur place nous a permis de nous réchauffer jusqu’aux tréfonds des os. On s’est même permis le luxe d’une petite sieste avant de rallier (en voiture) notre étape du soir aux Rousses.

Et cette fois-ci on a opté pour un hôtel-restaurant en plein coeur du village. Si j’en crois le repas du soir ce fut d’ailleurs une excellente idée. En plus d’être un hôtel charmant la ferme du père François a surtout une excellente table dont les plats avec supplément méritent bien d’être goutés (miam les morilles !) :

Le lendemain on a eu quelques éclaircies qui nous ont permis de nous promener entre deux averses.

Mais d’abord on est allé au Fort des Rousses pour visiter les caves d’affinages du comté Juraflore. Des caves créées dans l’ancien fort militaire des Rousses et qui donnent un air de mystère à la visite guidée. Une visite obligatoire par mauvais temps mais, si on avait mieux prévu notre coup, on aurait surement réservé le parcours aventure souterrain qui est proposé sur l’ancien parcours d’entrainement des commandos.

A la place de ça on a repris la voiture pour profiter du beau temps et aller faire de la luge d’été sur le col de la Faucille :

Et pour bien finir, on a pris 1 heure d’avance sur notre programme pour profiter des paysages avant de rejoindre Bourg en Bresse (1 heure de route) en repassant par la Ville de St Claude, capitale de la Pipe ( j’aurais l’occasion d’en reparler ! )

Retrouvez les Montagnes du Jura sur leur page Facebook

Comments Un commentaire »

A l’occasion d’un weekend-end dans le Jura , j’ai eu l’occasion de m’en mettre plein les yeux avec une copine (et ce malgré le mauvais temps).

L’occasion pour moi de partager ici ces paysages de moyenne montagne. Des panoramas auxquels je suis toujours aussi attachée, qu’ils soient jurassien ou alpien.

L’avantage de la moyenne montagne, c’est qu’en parcourant peu de route, on peu admirer des profils montagneux toujours différents les un des autres.

Exemple avec les gorges encaissées des portes du Jura :


Paysage sur la route menant à St Claude

Puis les vallées verdoyantes du Sud Jura:


La Vallée des Rousses – secteur du pas du Lac

Et les plateaux vallonnés de moyenne altitude :


Plateau du Sud Jura – Secteur de Lajoue

Et l’autre avantage de la moyenne montagne, c’est qu’on y trouve beaucoup haltes gourmandes et de chambres d’hôtes ou petit hôtels comme ceux-ci. Mais ça je vais vous en parler plus tard !

Comments 2 commentaires »