Posts Tagged “enfance”

Ce soir je pars me promener pendant 48 heures sur la péninsule bretonne, pour le « boulot » s’il vous plait. Et même si je m’en réjouis, je ne peux pas m’empêcher d’avoir un regret tenace : je loupe la boum de l’année ^^

Et oui, la grosse soirée We Are The 90’s, c’est ce soir à l’Elysée Montmartre, et du coup je loupe cette plongée dans mon adolescence, ses looks fluo et sa musique désormais culte/nostalgique.

Si vous avez le temps allez y pour moi

(plus d’infos sur le groupe Facebook)

Comments 4 commentaires »

C’est la rentrée, l’occasion pour moi de vous envoyer sur ma dernière « chronique ordinaire » de Save My Brain: la rentrée des classe. Exceptionnellement il n’y a pas d’illustrations car Pulpulu a osé partir en vacances (non mais vous vous rendez compte: depuis quand les illustrateurs ont ils les moyens de prendre des congés?).

Chroniques ordinaires : la rentrée des classe.

Toute occupée que vous êtes à vous dorer la pilule sur les plages/montagnes/terrasses (rayer les mentions inutiles), vous n’avez peut-être pas encore remarqué ces subtils changements qui annoncent la fin des grandes vacances ? Et oui, les marronniers se fanent et la papèterie a débarqué dans les rayons des magasins.
Pour vous ce n’est peut être rien, mais pour moi qui prend comme une injure personnelle les cris de vos bambins tous les jours dans la rue en bas de chez moi, ça sonnerait presque comme un air de triomphe : enfin la paix ! Plus de mômes en liberté quelque soit l’heure du jour ou de la nuit et plus de piscine réservée pour le centre aéré. Vengeance : ils seront bientôt enfermés dans des salles de classe à regarder rêveusement par la fenêtre !

Et pourtant…

Et pourtant je les envie au possible, ces troupeaux d’enfants turbulents qui auront bientôt le privilège d’avoir un cartable à remplir, de pouvoir choisir un agenda et un stylo plume tout neuf, de devoir colorier avec application un emploi du temps et de vérifier avec maman combien de livres il faudra couvrir.
Même si on ne se l’avoue pas facilement, ça rend nostalgique ces rayons de supermarchés aux couleurs de la rentrée. Les courses de classe, c’était l’une de mes périodes préférées. Le choix cornélien de l’agenda, l’odeur des fournitures, la beauté des pages de cahier encore vierges et l’angoisse de bien réussir sa première page…
Rha ! Mais qu’est ce que je ne donnerais pas pour y retourner… Les courses scolaires, c’était comme une débauche d’achats où les choix et les besoins finissaient par me tourner la tête avant de me procurer une énorme satisfaction de désirs comblé. Et puis venait le jour de la rentrée, la liste des classes, savoir avec quels copains on sera, qui est la maîtresse, montrer ses nouvelles affaires aux copines, etc…

[…]

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE EN ENTIER

Comments 2 commentaires »

La pléiade de publicités pour les jouets en fin d’année me replonge dans mes souvenirs d’enfance. Quand je vois la multitude de trucs électroniques, je me dis que « de mon temps on savait s’amuser » puisqu’on passait facilement 4 heures sur des playmobil tout seul dans notre chambre, sans avoir une DS reliée par wifi à des milliers de camarades de jeux.
Ça m’a posé la question de mes jouets préférés quand j’étais petite, mais je n’arrive pas à savoir s’il y en avait un en particulier ou plusieurs.

Je me rappelle avec émotion de ma nursery Mon Petit Poney. C’était la première fois que j’avais un gros jouet « moderne ». Il s’agissait d’une énorme maison de poupée pour les petits poneys, tout en plastique rose et blanc avec plusieurs petits poneys à l’intérieur, des décorations adorables et des détails très « guimauve ». On aurait pu y voir une meringue géante…

Mais à la même époque j’avais déjà une maison de poupée entièrement faite à la main par mon grand père et où les détails étaient géniaux. Il avait utilisé des chutes de papiers peint pour décorer les murs et avait même mis une petite pièce servant de cabinets. Il y avait des escalier (c’était une maison à deux étages), des volets, de la moquette dans certaines pièce et un toit rouge verni.
A l’époque elle me paraissait gigantesque (j’avais six ans et elle était plus grand que ma taille). Mes parents me l’avait installée dans mon armoire et je l’avais ainsi à la bonne hauteur pour en tirer tout le potentiel.
J’y faisait évoluer mes « petits malins » et l’on en retrouvait toujours un aux cabinets !
Lors de mes sept ans j’ai eu le droit d’inviter des copines à jouer chez moi pour mon anniversaire et je me rappelle encore des soupirs d’admiration devant cette maison de poupée.
Aujourd’hui celle ci sommeille dans le grenier de mes grands parents en attendant d’avoir l’occasion de resservir.

C’est marrant mais à lire ça je découvre que j’ai d’excellents souvenirs avec cette maison de poupée ! Le garçon de notre famille avait aussi le droit à un jouet « made in Papi » qui construisait pour les mâles des fermes d’animaux avec fenêtres, porte, gazon dépliable et grenier de rangement. Celle de mon frère dort aussi dans le grenier de mes grands parents en attendant une relève.

Je me demande si les mômes d’aujourd’hui sauraient en faire quelque chose passé 6 ans…

Et vous, vous vous rappelez de vos jouets préférés ? Vous les avez encore ?

Comments 5 commentaires »