Posts Tagged “noel”

Chaque année, j’aime clore le repas de noël par un dessert pas trop original : la bûche de Noël.
Mais attention, pas n’importe quelle buche de Noël !

Si le menu de Noël reste souvent le même, ou presque (dogme familial oblige), on se permet donner un peu de twist au repas avec un dessert de grand pâtissier.
Certains sont parfois hors de prix, mais on trouve aussi de belles buches « couture » pour moins de 10€ par personne.
Encore faut il faire l’effort de chercher.

Et cette année les desserts originaux sont légions.
Au point qu’il m’est difficile de choisir.

Voici donc une sélection des plus belles buches de Noël 2013, classée par prix décroissant 😉 : buche pierre
Bûche Le Prince Jardinier de Lenôtre
Biscuit « succès » aux amandes, pailleté feuilletine croquant, crémeux onctueux chocolat, compotée de tomates et épices.
8/10 personne 120 €
Cette bûche Lenôtre en hommage au jardinier André Le Nôtre.

buche maison du chocolat

Bûche contes de Noel de La Maison du chocolat
Biscuit aux amandes, sabayon et fine gelée au champagne, dés de poire Williams rouge des Alpes poêlés et flambés à l’alcool de poire, mousse au chocolat pure Origine Madagascar. Socle de plaque croquante de chocolat. Embouts de chocolat recouverts de feuille d’or. Décor de rennes en chocolat ivoire, pulvérisés de chocolat noir.
6/8 personnes, 120 euros.

buche cafe puchkine

Buche « coffre à jouet » du Café Puchkine
Biscuit tendre au chocolat avec compotée de framboises et d’une mousse aérienne au chocolat au lait surmonté de sujets sucrés et chocolatés
6 personnes,  115€ TTC

buche Ladurée

Comments Pas de commentaire »

Hé oui… même si d’autres origines régionales viennent trahir la pureté de mon sang alsacien, je mise principalement sur ce patrimoine génétique lorsqu’on me demande « d’où je viens ». Je ne suis pas née en Alsace pour rien :p

Du coup Noël est quelque chose de très important pour moi, et si je ne mets pas les petits plats dans les grands c’est que ça ne va pas. Or cette année ça va, du coup c’est une débauche de petites attentions saisonnières qui se met en place.

Acte 1 : les calendriers de l’avent.

Comme je ne peux pas manger les compositions à base de lait, cette année c’est le Chéri qui se colle à la tradition du calendrier de l’avent. Et attention il fait ça bien : 1 case par jour et jamais en avance. C’est trèèèèèèèèès important ici ! (On remercie les parents pour leur travail de traumatisme en matière d’utilisation du calendrier de l’avent :-° )

Acte 2 : la décoration de l’avent.

La couronne de l’avent s’est placée cette année au plafond. Du coup on n’allumera pas les les bougies, mais j’ai compensé avec une guirlande de noël sur le buffet.

Acte 3 : Le sapin.

J’ai battu mon record,  Normann le sapin est habillé depuis le 4 décembre (oui je donne des noms à mes plantes, même si celle-ci est coupée).
J’ai fait les choses assez sobrement cette année parce qu’avec les autres décorations ça risque de faire trop.

Acte 4 : Les chocolats :

Comme je ne peux manger aucun chocolat du commerce, je les fais moi même. Ça permet en plus d’épicer à son gout. Cette année ce sera donc chocolat à la muscade et croquants fourrés à la pâte de coin (maison elle aussi). Je suis plutôt fière du résultat, c’est délicieux.

Acte 5 : Les bredles

Pas un noël sans les traditionnels petits gâteaux de noël alsaciens. Les recettes sont innombrables, mais j’aime avant tout les pains à l’anis, les étoiles à la cannelle, les macarons aux noix et les éternels petits sablés.
On y passe du temps mais c’est toujours si agréable à partager et à offrir !

Acte 6 : Les cadeaux.

Comme j’aime gâter, je suis en règle générale à la chasse au cadeau dès les mois de septembre/octobre. Mais cette année (à part deux exceptions) j’ai décidé qu’on n’offrait aucun cadeau du commerce : on fait tout nous même. Du coup on y travaille depuis septembre. Des confitures, des sucreries, des alcools, des tricots. Pour la peine c’est plus écologique (pas forcément moins cher) mais beaucoup plus attentionné. Et j’adore voir les paquets s’accumuler !

Bonus track :

Quand une copine passe à la maison en décidant de remplacer le père noël, vous voilà avec un buisson de roses de noël qui perturbe votre intérieur de son pourpre éclatant et de sa taille monumentale :

Merci Gersende, t’es folle ^^

Comments 7 commentaires »

Du fin fond du Charolais hivernal j’espère que vous avez passé un très chouette réveillon et que vous avez été gâté. Il faut dire que j’espère moi même avoir été gâté hier soir car, pour ne rien vous cacher, j’écris ce petit billet en avance.

Car voilà, c’est Noël, et je suis loin, et même que j’ai la flemme. Je vais avoir la flemme jusqu’au 3 décembre parti comme c’est. Et puis le 4 décembre il me faudra cuver (rapport que je fête mon anniversaire en avance :p). Bref, j’avais envie de m’accorder une trêve de blog; oui même si je suis pas en vacances.

Mais comme je suis une chic fille, que c’est Noël, et que j’aime pas voir les stats chutées je ne vais pas vous laissé sans rien. Je vais donc écluser tous les billets que j’avais d’avance et dont je ne savais pas trop quoi faire puisque soit je n’en était pas contente, soit je n’arrive pas à les caser. Il y a des critiques de livres, des billes longs comme le bras, des délires personnels et des réflexions stériles. Avec un synopsis pareil c’est pas étonnant si les stats baissent tout de même :p

Vous avez donc le droit à un billet par jour jusqu’au 3 décembre, mais c’est un pilote automatique :p Et puis l’article sur le statut d’entrepreneur reste en en-tête.

Bise, et bonnes fêtes…

Comments 3 commentaires »

Y a pas de secrets, pour éviter les stéréotypes des préparations de noël qui vous gâchent un peu « la magie de Noël »  il faut s’y prendre tôt.

Or, nous sommes aujourd’hui le 12 décembre et j’ai officiellement fini mes préparatifs.

-La déco de noël: ready

-Les achats des cadeaux: ready

-L’achat des cartes de vœux: ready

-La rédaction des dites cartes: ready

-La préparation du voyage pour aller voir la famille: ready

-L’organisation du nouvel an:  ready

-Les cadeaux d’anniversaire parentaux: ready

-L’organisation de mon anniversaire: ready

Nous pouvons donc admettre que je suis une psychopathe à contre courant des modes de fonctionnement normaux. Il faut dire que je suis en chasse des cadeaux de Noël depuis septembre :p

Reste qu’on à beau faire tout ça, ça ne garanti en rien de passer de très bonnes fêtes en famille et de satisfaire tout le monde. L’organisation à ça de triste qu’on a beau être parfait, y a toujours un « con » pour engrener l’engrenage.

D’où l’idée de psychopathe qui resurgit à chaque fois: appliquer la loi de L’Ordinateur à tous les convives: « Le bonheur est obligatoire sous peine d’effacement sommaire« . (Reste que tout le monde ne connaissant pas le jeux de rôle « Paranoïa » pour en apprecier cette sitation, je vais encore passé pour un dictateur avec ce genre d’idée :p)

Comments 6 commentaires »

Cher Père Noël.

D’habitude quand on t’écrit une lettre, c’est pour te faire croire qu’on a été gentille et sage, que sous couvert d’un comportement socialement acceptable on a le droit de t’extorquer plein de produits de sur-consommation, polluants, superflus et surement fabriqués en Chine en toute méconnaissance de la sécurité et du droit du travail.

Mais rassure toi Père Noël, je ne simulerai pas un comportement chrétien parce que je fais des trucs pas catholiques avant le mariage. Je ne simulerai pas non plus un comportement de bonne musulmane parce que je ne fais pas les prières requises. Je ne plaiderai pas plus une ferveur hindoue, car je ne tripote pas respectueusement de linga. Et puis question observation du shabbat je repasserai…

Donc non, désolée, mais c’est en parfaite jeune femme urbaine, socialisée et aussi honnête qu’elle peut être que je t’écris ma « lettre au Père Noël pour 2008 ». Et je n’userai pas du pathos traditionnel pour t’amadouer et te rendre plus généreux. Même si coté pathos je pourrais t’en mettre une couche quand même, surtout qu’en ces temps de crise économique mon pouvoir d’achat en berne m’angoisse,  et qu’en janvier je retourne au chômage,  dans un marché de l’emploi saturé avec une agence pour le travail inefficace… et  qu’à Noël j’ai même pas d’honnêtes parents à proximité pour me dire « t’inquiètes pas fifille, tu vas retrouver du boulot, tiens reprend un peu de cette dinde farcie au foie gras, après on ouvrira une autre bouteille de champagne ».

Bref non, c’est pas mon genre.

Du coup, vu que je suis une bonne fille honnête, j’ai complètement remisé mes rêves de noël capitaliste et embourgeoisé. Car au début il est vrai je rêvais de ça :

Mais avec mon chômage, le futur déménagement et la nécessité de réaménager notre nouvel appart, j’ai des idées beaucoup plus concrètes de ce que je voudrais.

– une cuisinière au gaz avec four électrique possédant la fonction « pyrolyse ». (Accessoirement, dans un pur esprit de conciliation, j’accepterais que la partie bruleurs soit en vitrocéramique).

– Un réfrigérateur/ congélateur avec  congél en bas de 100 Litres et la partie réfrigérateur en haut (pas plus de 200 litres sinon c’est trop). Si on peut avoir ça avec une norme écologique AAA et du froid ventilé c’est parfait.

– Un lave-vaisselle économique (AAA encore) de 10 à 12 couverts sera la goutte de bonheur qui finirait de remplir mon cœur de la magie de noël.

Donc tu vois Papa Noël, c’est rien que de l’utile, et en négociant bien avec le magasin d’électroménager tu pourrais t’en sortir pour 1100 €, livraison et garantie comprise hein.

Et puis rappelle toi que mon anniversaire tombe pas longtemps après, et si tu offres le trio d’électroménager tu économises sur le cadeau de noël du chat ; mais si, puisque je serais plus détendue dans la cuisine (moins de taches) je m’occuperai mieux du chat…

D’un autre coté t’inquiètes pas non plus pour la livraison, je connais des enseignes très professionnelles qui livrent et installent gratuitement. En plus, comme on emménage que fin mars, t’a le temps de mettre de coté ou d’acheter des bons d’achat. Rien que pour les facilités que je te propose, tu pourrais m’offrir le sèche-linge en prime !

Comments 4 commentaires »

Et voilà… noël est là puisqu’on ouvre la première case du calendrier de l’avent. Je crois que quelques soit mon âge ou mon état je trouverais toujours moyen d’avoir un calendrier de l’avent, ce simple petit chocolat du matin est un ré-enchantement permanent.

Et avec l’arrivée de décembre il m’est venu le besoin ce week-end de décorer un peu chez moi. Or, si l’année dernière j’avais un tout petit sapin, rapport à mon petit chez moi, cette année le « chez moi » est si petit qu’il n’est pas possible d’avoir de sapin.

J’ai donc improvisé et munie d’une boite de punaise et de ruban bolduc j’ai créé notre propre sapin pour habiller l’appartement de son bout de sapin de noël.

Avouez que le résultat est charmant :

Comments 17 commentaires »

Aussi « provincial » que cela puisse paraitre, j’aime bien aller voir les vitrines des grands magasins Parisien lors des fêtes. Pour moi c’est inséparable du noël parisien, j’ai encore le souvenirs de quelques mots échangés par mes parents à ce sujet lorsque j’étais petites (lors d’un des rares voyages faites à la capitale), c’est assez flou mais ça m’a marqué.

Cette année c’est le hasard qui a voulu que j’aille faire un tour dans le coin au milieu du mois de Novembre. Donc franchement, c’était pas vraiment dans l’ambiance des fêtes mais comme tout était déjà installé j’en ai profité pour zieuter.

Or cette année c’est misère. Je trouve les décors du Printemps absolument ringards, très bling-bling avec en plus un éclairage de la rue propre à décimer tous les épileptiques qui auraient le malheur de passer.

Les vitrines des Galeries Lafayette ne valent pas mieux… Elles sont d’un convenu remarquable avec peluches, et tons rose et blanc de rigueur. Pour l’originalité on repassera.

J’ai encore préféré l’exposition du Lafayette maison avec les nabaztag relookés par des couturiers. Cela n’avait rien de grandiose mais au moins, y avait de l’idée:

Par la suite le hasard à voulu que je traine rue de Rivoli.

Or, c’est avec surprise que j’ai découvert que les vitrines du BHV étaient magnifique en comparaison avec celles du Havre-Caumartin.

Dragon, licorne, arbres magiques. On y trouve un vrai univers magique alors que les vitrines sont pourtant organisées pour mettre les objets à vendre en avant.

Comment se fait il qu’avec les budget qu’y mettent les grandes enseignes, des vitrines « commerciales » soient plus féériques que des vitrines conçues pour faire rêver les enfants?

J’ai l’impression que par respect du « traditionnel » les installateurs des Grands Magasins finissent par faire un flop. Un peu comme l’une des vitrines du Lafayette maison où la chute d’un coquetier accroché en haut à donné lieu à une scène de carnage admirable:

Comments 5 commentaires »