Posts Tagged “spécialités”

J’ai profité de ce début du mois de juin pour partir à la découverte de Lisbonne, le temps d’un weekend.
Il était question d’aller chercher le soleil en utilisant (enfin) les billets pour le Portugal que j’avais gagné l’année dernière (ici).

Or, si nous nous sommes complètement fourvoyé sur la question de la météo et du soleil (4 jours froids et venteux)… on a tout de même passé un très chouette weekend à arpenter les rues de Lisbonne !

1dfcc920cf9311e2b5fe22000aaa0750_7

Le premier contact « dépaysant » que j’ai eu avec la ville (et non pas des moindres), c’est celui des trottoirs.
Car si ceux-ci sont suffisamment beaux pour marquer les esprits, ils sont surtout parfaitement impraticables en talons, et carrément dangereux dès qu’il se met à pleuvoir

trottoires de Lisbonne

Donc, ami touriste, oublie l’élégance ou le confort de tes chaussures estivales et PREND DES BASKETS !
Sinon tu vas souffrir, abimer tes chaussures et pratiquer la glissade sur trottoir pendant tout le temps de ta visite
#çasentlevecu

2f3add46cf9611e29dbc22000a1f9e59_7ebcb9a9cd03e11e2ba1322000ae91369_7Vivent les trottoirs de Lisbonne

Mais en dehors de ces petits soucis d’aménagement urbain, la ville est vraiment magnifique.

Lisbonne par Mlle Gima

On peut se balader allègrement d’un coin à un l’autre à pied, mais avec les différentes collines et l’éloignement du quartier de Belèm, il est conseillé de prendre les transports en commun et, en particulier, le tramway n°28.
C’est une ligne mythique avec des trams de bois toujours en activité qui relient le Bario Alto à l’Alfama.
Ambiance et expérience garanties, surtout lorsqu’ils frôlent les murs ^^

Lisbonne way of travel tram 28 a Lisbonne

Qu’est ce qui m’a plu à Lisbonne ?

Les quartier en eux-mêmes ! Car si la ville est relativement étendue, on distingue surtout quelques quartiers recommandés au touriste en goguette.

Il y a les quartiers du centre historique : Bairro Alto et Chiado.
Ensuite il y ceux de la colline à l’Ouest du centre : Estrela, Lapa et Alcantara.
Puis, ceux de la colline médiévale (à l’Est du centre) : l’Alfama et Graça.
Et enfin le quartier de Belém (excentré à l’ouest) ou encore le Parque das Naçoes qui est très excentré au nord.

20130609_180954La vue sur Lisbonne « historique » depuis le château qui coiffe l’Alfama

Personnellement j’ai surtout apprécié le Barro Alto et l’Alfama.
Notre hôtel était un poil plus au nord (Marqués de Pombal) mais nous finissions toujours par trainer entre ces deux quartiers aux identités bien marquées et agréables.

20130608_131023

20130608_124206

20130608_124046

20130608_122845

Lire la suite »

Comments 7 commentaires »

J’ai été faible, j’ai été nulle, je l’avoue : je viens tout juste de réaliser que tous les articles que j’ai publié ici depuis 15 jours l’ont été en mode « caché ». Je suis désolée. Du coup j’ai tout re-publié aujourd’hui, ça fait un peu de lecture à rattraper (et surtout beaucoup d’encombrement dans vos flux RSS :p).

Il faut dire que les deux dernières semaines n’ont pas été à la fête et que j’avais la tête et le cœur un peu ailleurs. Mais ça y est, je reprend du poil de la bête au même rythme que mon agenda se remplit. Jusqu’à mi-février ça va pulser : plusieurs déplacement, des rendez vous, et même des sous pour finir le mois !

D’ailleurs à ce sujet je vais avoir besoin de vous. Parce que j’ai un petit problème de culture touristique.

Je pars ce week-end en reportage sur l’Ardèche bio. Un séjour de courte durée où l’on enchaine les rencontres avec les acteurs du tourisme et de la production écologique de la région. Un sacré petit marathon dont le programme titille ma curiosité et ma fibre écologiste ; je vous raconterai tout ça à mon retour.

Seulement je ne me suis jamais trop penchée sur cette région et j’ignore complètement à quoi je dois m’attendre. Or, il est impensable que j’aille visiter un coin (de France et d’ailleurs) sans ramener de la gastronomie locale (sous toutes ses formes). Alors :

Je ramène quoi comme spécialité de l’Ardèche ?!?

Et pour ceux qui ne savent pas où est l’Ardèche, c’est là et c’est la région qui m’invite.

Comments 7 commentaires »

Comme je commence tout juste à me remettre de l’échec de nos vacances rando dans le Vercors, je me suis dit qu’il valait mieux exorciser les retombées de cette blessure idiote en faisant quelque chose de nos souvenirs. Et pour la peine j’ai répondu présente à un concours lancé par une toute jeune émission télé de la chaîne voyage : « amis d’en France ». L’émission a pour but de faire découvrir avec un duo d’animateurs fortes têtes des idées week-end dans une région de France. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, je vous recommande d’aller voir le le site ou les extraits; c’est frais, animé et ça rappelle les bonnes émissions de tourisme qu’on avait jusqu’alors cantonné chez les anglo saxons. Pour le concours, saluant le lancement de leur émission, on nous proposait de faire comme les animateurs : vous présenter les bons plans week-end d’une région française : ce sera donc le Vercors pour nous.

Souvenir 2009 du Vercors

Souvenir 2009 du Vercors

Le Vercors, c’est quoi, c’est où ?

Ça se trouve en Rhône Alpes (Sud Est de la France), et c’est délimité par la région montagneuse entre la Drome et l’Isère. Précisément le Vercors c’est le nom donné aux plateaux montagneux qui se trouvent entre Grenoble et Valence, et qui descendent ensuite vers le sud. En plus d’être doté d’un patrimoine historique abondant et d’infrastructures sportives importantes, la région possède aussi un parc naturel parmi les plus accessibles de France pour l’observation de la faune de montagne et très riche en flore exotique.

Le plus simple pour se rendre là bas est d’utiliser les gares TGV de Grenoble et Valence, voire la gare de Roman sur Isère.

Le Vercors, on y dort où ?

Si vous venez en train puis en taxi/bus le plus simple sera un hôtel dans une des « villes » locales ou des stations de sport d’hiver. En effet les liaisons de bus sont plus fréquentes et l’offre hôtelière importante.

Par contre, si vous venez en voiture ou que vous ne craignez pas les déplacements à pied, je vous recommande plutôt les chambres d’hôtes et centres de séjour locaux.

En tête de liste :

L’auberge du Collet à la Chapelle en Vercors (ou plus exactement à 1 kilomètre à pied). C’est une auberge familiale coquette, vraiment pas chère et où l’on mange comme des rois avec un accueil très pro. La demi pension pour deux personnes est à quelque chose comme 88 € avec petit dej, repas et chambre. En plus on peut vous aiguiller vers les randonnées du coin, la traversée du Vercors en vélo et les hôtes sont vraiment disponibles en cas de besoin.

Je recommande aussi particulièrement le gîte « La rondeur des jours » à SAINT-ANDEOL qui a pour particularité de pouvoir accueillir des stages et séminaires tout en étant isolé et dépaysant. On y est très bien accueilli et encore une fois les hôtes sont là pour vous faire plaisir en étant disponibles dans cet endroit reposant et confortable

Le Vercors on y mange quoi ?

Alors avant tout chose on y mange des spécialités comme les ravioles. Ce n‘est pas fabriqué à proprement parler sur le plateau mais à Royans. Si vous êtes dans la Drome, vous allez les manger en sauce, si vous êtes sur le Vercors ce sera gratiné. Et mon dieu que c’est bon ! Avec ça, un peu de charcuterie locale avec la caillette (un pâté de viande mélangé).

Mais c’est rayon boisson que les spécialités sont les plus intéressantes ! Je vous passerai le vin de noix que j’aime bien mais qui ne plaît pas à tout le monde, par contre je vais vous faire l’apologie de la clairette de Die. Ce vin à bulle de la région drômoise est à proprement parler surprenant : très fruité, il rappelle la pêche et l’abricot, tout en conservant ce coté frais et légèrement acide qu’on trouve toujours chez les pétillants. Il se boit aussi bien en apéritif léger que comme dessert gourmand. J’en suis particulièrement fan.

Le Vercors on y mange où ?

On n’a jamais eu de mauvaise surprise, même en mangeant dans certains tripots des villages reculés. Il y a d’ailleurs moyen de manger vraiment pas cher dans les bars/restaurants de village (12 € menu complet avec « vin »).

Mais s’il y a une adresse à ne surtout pas louper, c’est le restaurant La providence à Lans en Vercors. Derrière son apparence de restaurant familial pour touriste, c’est en fait une grande et belle adresse gastronomique. Le chef y est « toque gourmande » et propose une formule carte blanche que je vous encourage vraiment à prendre. Pour 40 € à peu près, le chef se déplace à votre table et vous demande ce que vous aimez manger, quelles sont les saveurs qui vous plaisent ou vous déplaisent. Avec ces informations, il vous dit ce qu’il a en cuisine et vous propose deux trois idées de plats qu’il pourrait vous faire ou… essayer sur vous. Si vous êtes d’accord sur ces premières idées, il repart en cuisine et concocte spécialement pour vous un menu à vos goût et selon les arrivages de cuisine. Oui madame, vous êtes une reine et ici on l’a bien compris ^^. Et quand le dessert arrive méfiez vous de votre gourmandise ; c’est souvent un morceau de chacun des gâteaux qu’il y avait en cuisine ! Je ne suis jamais sortie de là en ayant encore faim. Et pour 150 € à trois on est aussi sorti fin faits, parce que le sommelier s’accorde très bien avec le chef pour trouver les vins qui vous plairont et qui iront parfaitement avec vos plats.

Mais la question principale est : Le Vercors on y fait quoi ?

Alors là attachez vos ceintures parce que niveau activité vous allez être servis. Derrière les idées loisir de base en montagne avec la randonné tous niveaux confondus et le ski, il y a profusion d’occupations qui vous tendent les bras.

Paysage du Nord Vercors en été

Paysage du Nord Vercors en été

Pour rester dans le séjour sportif et découverte : la randonnée avec un âne. Ça ravira les enfants si vous en avez, ça fait plaisir aux mamans de ne rien porter, et en plus de ça on se balade tranquillement en prenant le temps de découvrir les lieux et les animaux.

Toujours dans le sportif il y a le saut à l’élastique : pratiqué régulièrement sur le pont de Ponsonnas, c’est un très beau site pour s’y initier. Personnellement je ne suis pas du tout fan mais rien qu’à voir les zozos qui plongent c’est plutôt sympa.

Enfin, un truc qui m’a beaucoup plu quand j’étais plus jeune : la spéléologie. Il y en a pour tous les niveaux, j’ai commencé vers 6 ans dans la région d’Autrans et j’ai continué jusqu’à mes 17 ans en essayant plusieurs zones de la région.

Tiens une dernière chose à faire si on vient en hiver : si vous en avez assez des rando raquettes et du ski alpin ou de fond, essayez les traîneaux à chien. C’est un peu cher quand on y pense, mais c’est à essayer au moins une fois pour le coté sensations que ça procure !

Car s’il y a une chose qui ne manque pas sur le plateau ce sont les grottes. Et en n’étant pas sportif il y a quand même beaucoup d’accès tout public avec des grottes aménagées. La meilleure est sans doute celle de Chorance (qui nécessite un trajet sur la départementale traversant les Gorges de la Bourne et livrant des panoramas ahurissants) avec sa salle aux stalactites transparentes et ses aquariums avec bébête préhistoriques. Mais je vous recommande aussi la grotte de la Luire qui se visite aux flambeaux ! Et là bonjour le dépaysement.

A droite l’une des salle de la grotte de Chorance et à gauche la départementale pour se rendre là bas (oui c’est bien une départementale, et c’est pas la vue la plus ‘original’ du trajet :p )

Niveau culturel vous pouvez aussi profiter de la dimension historique du plateau avec la route de la résistance (oui les résistants du Vercors c’est ici) et le mémorial. Chaque petit village pratiquement a sa plaque commémorative de cette période sombre et en même temps glorieuse.

Si c’est le patrimoine humain qui vous intéresse, je vous recommande aussi un passage par Monchardon qui se trouve être la plus grande communauté bouddhiste rurale de France. Les moines vous accueillent de bonne grâce et des visites sont même organisées pour découvrir le temple. C’est extrêmement perturbant de trouver ce bout d’Asie dans cette région de France, mais très rafraîchissant d’en sortir après avoir discuté avec les moines et les stagiaires. Ça dépayse à tout point de vue !

La grande salle de Monchardon (source: cliquez sur la photo)

La grande salle de Monchardon (source: cliquez sur la photo)

Enfin, pour occuper vos soirées, il y a aussi des activités autres… Dans le genre inclassable : la piscine à vagues de Villard de Lans par exemple avec sa voisine la patinoire où l’on peut admirer des matches des équipes pro de hockey sur glace (je suis fan, les ambiances sont toujours géniales). Il existe aussi des sorties nature de nuit pour écouter les chouettes chanter ou aller épier les chamois à l’aube. (En même temps les chamois et les mouflons ce n’est pas ce qui manque).

Cascade vue en rentrant de rando

Cascade vue en rentrant de rando

Donc voila, j’espère qu’avec tout ça vous ne manquerez pas d’idées pour aller passer un week-end détonnant dans le Vercors. Si vous connaissez d’autres plans je suis quand même preneuse car j’aime beaucoup la région et je compte y retourner.

Comments 2 commentaires »