Personnellement je ne bois pas de thé. Tout du moins il y a un thé parfumé que je supporte avec plaisir, mais pour le reste je préfère les infusions de fruit et le rooibos. Mais pour mon chéri qui aime ça je veux le meilleur. Du coup, à force d’en entendre parler, j’ai décidé d’aller chez Mariage Frères, surtout qu’ils présentent un musée du thé dans leur locaux.

Seulement voila je suis extrêmement déçue du truc.

Le musée pour commencer.

J’ignore où ils ont trouvé la définition du mot musée, mais normalement on y explique la présence des objets et leur fonction. Ici rien, ou lorsqu’il y a un cartel, c’est juste pour donner une époque.

L’attrait le plus grand du musée reste donc la vitrine à thé où l’on voit les différences entre les familles de thés. J’ai regretté de ne pas avoir vu une représentation de l’arbuste. Je veux dire, un musée du thé sans voir l’arbre qui le produit, personnellement je trouve qu’il y a un défaut dans la scénographie.

Au final c’est un bien sympathique cabinet de curiosité mais en rien un musée.

La boutique quant à elle…

Comment dire ? A voir le comportement des serveurs on se croit chez Vuitton, à voir le comportement des clients on se croit dans le saint des saints. Mais personnellement je finis par voir en tout ça une parodie du royaume de prout prout où aucune place n’est laissée à ceux qui viennent « juste acheter du thé ».

J’ai fini par m’extirper de là en vitesse plus dégouté qu’autre chose.

Toutefois, juste en face, il y a la boutique en « self service » où j’ai eu la chance de tomber sur un vendeur hyper poli, bien moins coincé que ceux d’en face, et avec qui j’ai pu causer des thés en toute simplicité et me moquer quelque peu de « ceux d’en face ».

Bref, Mariage Frères… une très grande réputation mais on va s’en tenir au thé hein. Grand bois chéri, fort bon mais bien poussiéreux quand même.

7 réponses à “Mariage frères, ou l’empire de la réputation”
  1. Delphine dit :

    Ben tu vois, je suis contente que tu en parles comme ça, de ce fameux Mariage Frères…
    On en fait une montagne…
    Personnellement, les thés, je ne les trouve pas extraordinaires, où alors je n’ai pas assez le palais éduqué pour ça. De très loin, je préfère les thés du Palais des thés. Et les vendeurs de la boutique du XVIème sont très sympa!

  2. Aranna dit :

    Un truc qui m’a toujours frappé dans les boutiques Mariages Frères… est-ce que tu as remarqué que ce sont TOUJOURS des hommes ? Il n’y a jamais de femmes. Ca m’a tellement surpris qu’un jour j’ai envoyé un mail à la direction de MF pour leurs demander si c’était un « hasard » ou un effet de politique interne. Jamais eu de réponses.

  3. Gima dit :

    Delphine »
    Faut bien que quelqu’un finisse par mettre les pieds dans le plats, sinon on s’ennuyerais.

    Aranna »
    La seule femme que j’ai trouvé était en caisse et fait plus lesbienne qui s’emmerde grave que vendeuse de magasin de luxe….

  4. Aranna dit :

    Ouais, les nanas, quand il y en a, sont en caisse. Mais personne ne semble jamais avoir tilté ou posé la question.

  5. Gima dit :

    Aranna »

    En tout honnêteté, je ne me posais aucune question sur la sélection des vendeurs… Je veux dire, planté au milieu du marais et sachant qui me conseil sans cesse cette adresse :-°

  6. Phil dit :

    Pas d’accord, mais pas d’accord du tout! Je suis pas un grand amateur mais à chaque fois j’ai été super bien conseillé, et le vendeur a pris tout son temps pour me faire sentir plusieurs boîtes. Et puis ils trichent pas sur la composition (je me suis déjà fait avoir avec de soi disant grands crus qui étaient des mélanges chez d’autres). Rien à voir avec le Palais des thés, qui est sympa en passant mais leurs thés vieillissent très mal, le goût passe en quelques jours. Le rapport qualité-prix est bien meilleur chez Mariages Frères, je suppose que ça fait des jaloux.

  7. Mlle Gima dit :

    Phil –>

    Tu n’es pas d’accord mais tu ne contredis pas ce que j’ai dit pour me montrer que j’ai tord :-/
    Je te dis que quand tu viens « juste » acheté du thé tu n’es pas à ta place. et tu me dis que le vendeur prend le temps de tout de faire sentir.
    Je te dis qu’il faut se limité à la qualité de leur thé et tu me dis que leur thé est de bonne qualité.

    En gros on est juste en désaccord sur la façon de se sentir dans ces lieux.

  8.  
Répondre