Et oui, comme quoi au fin fond de notre chèèèèèèèère campagne charolaise l’internet a su trouver un accès digne de ce nom et je puis vous faire un petit coucou pendant ce week-end prolongé.

Le charolais c’est chouette:

Parce qu’on y trouve des bars dans les maisons des gens avec une unique table ronde et huit locaux qui y discutent un verre à la main dès 11 heures du matin.

Parce qu’on y va au bal et que pour 1 euro vous avez un verre de piquette blanche ou rouge qui essaye de remonter le long de votre œsophage en marmonnant « piquette veut vivre ».

Parce qu’au bal de Beaubery on danse sur « aux Champs Elysées » jouée à l’accordéon et même qu’il y a une chorégraphie suivie par une vingtaine de personnes pas en rythme.

Parce qu’au bal de Chatenay il y a les ivrognes qui s’amusent à se lancer des cigarettes allumées à travers la buvette, que quand on est parti on leur donnait pas vingt minutes pour se lancer les verres pleins « pour rigoler »

Parce que le « Charolais by night » à 110 kilomètres à l’heure sur les petites routes de campagne sinueuses au milieu des sapins ça n’a pas de prix.

Bref, le Charolais pour l’instant on y passe un super week end ethnologique qu’avec mes Repetto aux pieds je me sens comme un canard dans la mare !

2 réponses à “Charolais party”
  1. wawaa dit :

    Le charolay by night, ça m’fait penser au Gers by night….

  2. Flo Bretzel dit :

    Je te sens effectivement comme un poisson dans l’eau !

  3.  
Répondre