Archives pour la catégorie “:: Voyages ::”

Dans une vie de voyageurs il y a les voyages qu’on a rêvé, les voyages qu’on à fait sur un coup de tête … et les voyages « accidentels ».
Ceux auxquels ont aurait jamais pensé et qui s’invitent presque malgré vous dans votre carnet de voyage… Parce que vous en avez soudainement l’occasion ou que quelqu’un vous traîne là bas.

En ce qui me concerne, c’est typiquement le cas du voyage en Inde que j’entreprend le mois prochain !

Je sais, ce type de déclaration en fait souvent hurler les copains!

Car l‘Inde est un pays qui attire et fait rêver beaucoup de monde (j’ai de nombreux amis qui se portent volontaire pour grimper dans ma valise).
Mais moi, c’est un pays qui ne m’a jamais parlé : je ne raffole pas de sa cuisine, je n’ai pas d’attirance particulière pour sa culture et j’ai  énormément de préjugés à son encontre !
Alors quand il était question de vacances 2014, j’envisageait plutôt un road/boat trip dans les pays d’Europe du Nord.

Mais voilà,  une occasion professionnelle m’a un peu forcé la main…
Et à l’occasion d’un déplacement en Inde du Sud, il a vite été question de greffer 1 ou 2 semaines de congés  pour « profiter du pays ».

Or l’Inde, ce n’est pas exactement un petit pays…
A  force de « il faut voir ceci » et de « vous devez impérativement voir cela » nos quelques jours de congés se  sont transformer en 3 semaines et demie de voyage itinérant ! Histoire d’appréhender la mosaïque culturelle qui compose l’Inde.

Et pour voir du pays … on va voir du pays : près de 7800 kms juste pour les 20 premiers jours !

itineraire du voyage en Inde

Et encore…  cet itinéraire de vous donne pas un vraie image de ce que vont être ces replacements !

Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Paris à cet avantage de laisser croire que l’on a déjà tout vu
… et vous surprendre à vous en mettre, de nouveau, plein la vue !

C’est une mine de petites et grandes surprises qui se renouvellent régulièrement.
Parfois  « Ooooh » sonores ; parfois des « aaaaah » brefs et intimistes

 

Mais ce sont, à coup sûr, des moments magiques qu’on cherche à saisir avant qu’ils s’évanouissent.

Exactement ce qui s’est déroulé sur le toit de l’hôtel de Sers il y a peu …
Lorsque la pluie et soleil ont transposés Paris dans un livre de contes de fée,  en plaçant (peut être) un chaudron d’or au pied du Panthéon :

Paris vu de l'hotel de Sers

Comments Pas de commentaire »

Lorsque nous étions à Malaga, nous avons séjourné chez l’habitant. Une façon économique mais surtout bucolique de découvrir la région et ses habitudes de vie.

Or, en même temps que nous prenions gout à la vie « à l’espagnole », aux petits déjeuner andalous et aux goûters aux churros, nous avons découvert une tradition 100% malaguène : la Biznaga !

La biznaga est un art populaire auquel s’adonnent les malaguènes pour profiter, le soir venu, d’une composition florale qui libère les arômes puissants et délicats de la fleur de jasmin.

 

L’après-midi il faut ainsi chercher une fleur sèche d’Armazon (en espagnol dans le texte). Il s’agit d’une plante séchée dont la tige se termine en « hérisson » de petites tiges droites et sèches (en voici une en photo).

Une fois ceci fait, il suffit de cueillir des boutons de jasmin sur le point d’éclore (lorsque la couleur rosée disparaît au profit du blanc) et de les piquer sur les tiges de l’Armazon.
A raison de 30 à 50 fleurs de jasmin cela va donner ceci :

biznaga de malaga 1 C’est beau, hein ?

 

Puis, il faudra piquer la Biznaga dans vos cheveux ou dans un pot de terre à la maison, et attendre le soir.
Lorsque la nuit tombe, les fleurs de Jasmin vont s’ouvrir et prendre la forme d’un bouquet de Jasmin absolument magnifique :
biznaga de malaga 2

Vous n’imaginez pas à quel point ça sent bon !

Mais outre l’aspect esthétique, la Biznaga libère surtout le parfum entêtant du jasmin blanc qui repoussera les moustiques (et attirera les amoureux) !

Si vous lisez l’espagnol et si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à découvrir le site Biznagas malaguenas

Comments Pas de commentaire »

Par pure flemme culturelle, nous ne sommes pas aller visiter le musée ni la fondation Picasso. Nous étions trop occupés à acheter et déguster les mets locaux :-°

Par contre il est impératif de visiter la forteresse de l’Alcazaba qui est magnifiquement mise en valeurs et restituée ! C’est dépaysant et cela vaut bien les 2,5€ de droit de visite.
(En plus, cela fait un très beau décor pour vos photos de vacances. On y a même vu des mariés faire leurs photos.)
Par contre, par manque de temps, nous n’avons pas visiter la forteresse voisine du Gibralfaro (ce sera pour une prochaine fois)

alazaba de Malaga 1 alazaba de Malaga 2
Visite de l’Alcazaba de Málaga

alazaba de Malaga 3 alazaba de Malaga 4

 

Le centre ville regorge aussi d’autres richesses historiques comme le théâtre romain, la cathédrale ou encore (dans un style plus moderne) le marché couvert (gourmands s’abstenir sous peine de repartir avec une sélection des multiples fruits exotiques que l’on trouve sur place !)

Par ailleurs les amateurs de shopping ne devront pas louper la rue des Marquis de Larios ainsi que les petites rues du centre ville.
Il faudra (évidemment) visiter aussi le Corté Inglès (même une petite heure), pour aller quérir les avantages qui sont proposés aux touristes (-10% et 1 combo boisson/tapa offert.)

Malaga pour la plage :

Sinon en ce qui concerne le farniente, je vous conseille très chaudement de quitter le centre ville pour aller explorer les plages.

D’abord celles du Sud pour profiter de la longue promenade en bord de mer, mais surtout celle du Parador Malaga Golf, qui regorge de surfeurs (mais rendez vous y en voiture.)

Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Personnellement, je suis de ceux qui n’aiment pas être en vacances lorsque tout le monde y est. Je prends donc un malin plaisir à m’échapper hors des vacances scolaires en profitant de la désertification touristique et des petits prix.

Mais cette année, j’ai aussi eu envie de mer, de soleil, de sable fin et de cocktails, ce qui n’est pas vraiment dans mes habitudes.
Par ailleurs, je n’avais pas très envie de dépenser des milles et des cent pour m’envoler vers les îles lointaines et exotiques.

Après réflexion, il a donc été question de partir au soleil, mais à pas trop cher et surtout pas trop loin. Et nous avons fini par choisir Malaga, la ville au 360 jours de soleil par an !
C’est à 2h30 d’avion de Paris et il y a de nombreux vols quotidiens.
Il a donc suffit d’aller sur un comparateur de vol ( vol24.fr par exemple ) et de choisir 2 allers-retours pour moins de 150€ chacun et zou… c’est parti pour le soleil et les fruits de mer.
(A noter toutefois : Air Europa ne propose que des repas payants à son bord, même pour des vols vendus par Air France. Pensez donc à vérifier qui sera l’affréteur du vol !)

Car oui, même en septembre octobre, le thermomètre affiche joyeusement des minimales à 21° et des maximales qui frôlent les 28°
(les locaux te disent qu’il fait trop froid pour aller à la plage !)

coucou toi a malagaCoucou toi !

 Coucou la plage déserte :playa de malaga

Malaga centre, vu du Balnerio à l’heure du coucher de soleil :

Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Le First est le restaurant du Westin hotel à Paris. Un établissement de bonne réputation qui a pour avantage d’être en plein cœur de Paris et d’être aussi très calme.
En été, sa terrasse vous donne l’impression d’être partout ailleurs qu’à Paris grâce à son décor sobre, lumineux et calme (terrasse en patio avec fontaine centrale, façade en pierre claire et vue parfaitement dégagée sur le ciel bleu).
Personnellement je n’aime pas leur salle intérieure mais j’adore leur terrasse d’été. J’en ai ainsi fait l’un de mes repères préférés à Paris !

photo de la terasse du first par the foodistasPhoto par : http://thefoodistas.com

Je sais que la  carte n’est pas accessible à toutes les bourses mais il faut savoir qu’il y a très souvent des promotions sur le site la fourchette (de -30 à -50% sur la carte) et que le menu déjeuner commence à 30€ entrée + plat ou plat + dessert. Des conditions tarifaires qui permettent de profiter d’un cadre original, d’une cuisine fraiche, de fort jolis dressages et surtout… de desserts superbes tant par leur présentation que par leur gout !

D’ailleurs, c’est l’un des moment que je préfère au First : lorsque qu’on se demande à quoi va ressembler notre dessert.

Et il y a de quoi être impatient car les dressages sont fort appétissants mais les recettes sont tout aussi inventives puisque les desserts du jours collent aux fruits de saison.

J’avais été ainsi ravie de la panacotta d’agrumes :

panacotta vanille agrume

Puis tout aussi surprise par les desserts à la rhubarbe

dessert à la rhubarbe

Mais si vous hésitez, vous pouvez toujours vous rabattre sur l’indémodable profiterole à la fraise de la carte été 2013 😉

profiterolles à la fraise - le first

 

Après, je dois reconnaitre le service n’est pas aussi irréprochable qu’on pourrait le croire et que le prix de la bouteille d’eau plate a de quoi refroidir (9€). De même, certaines spécialités temporaires peuvent être assez surfaites (à l’image des rencontres fruits-thés). Mais la cuisine est tout à fait satisfaisante et le cadre estival suffit à faire oublier les erreurs ou errements du personnel du mois d’aout.

Rencontres fruits-thés de l'hotel WestinRencontre Fruits-Thés :

Un nectar ? Un thé glacé ? Nous vous proposons le mariage des 2 ! Surprenez vos papilles en dégustant 3 compositions rafraîchissantes.
Choisissez le fruit qui accompagnera chacun de ces 3 thés Jing – 13€
Plus d’informations :
  • Le First – Hotel Westin: 3 Rue de Castiglione, 75001 Paris

Comments Pas de commentaire »

A potron-minet, Belleville prend parfois des aires de San Francisco…

Belleville vu par Mlle Gima

 

Comments Pas de commentaire »