Posts Tagged “couronne de l’avent”

Hé oui… même si d’autres origines régionales viennent trahir la pureté de mon sang alsacien, je mise principalement sur ce patrimoine génétique lorsqu’on me demande « d’où je viens ». Je ne suis pas née en Alsace pour rien :p

Du coup Noël est quelque chose de très important pour moi, et si je ne mets pas les petits plats dans les grands c’est que ça ne va pas. Or cette année ça va, du coup c’est une débauche de petites attentions saisonnières qui se met en place.

Acte 1 : les calendriers de l’avent.

Comme je ne peux pas manger les compositions à base de lait, cette année c’est le Chéri qui se colle à la tradition du calendrier de l’avent. Et attention il fait ça bien : 1 case par jour et jamais en avance. C’est trèèèèèèèèès important ici ! (On remercie les parents pour leur travail de traumatisme en matière d’utilisation du calendrier de l’avent :-° )

Acte 2 : la décoration de l’avent.

La couronne de l’avent s’est placée cette année au plafond. Du coup on n’allumera pas les les bougies, mais j’ai compensé avec une guirlande de noël sur le buffet.

Acte 3 : Le sapin.

J’ai battu mon record,  Normann le sapin est habillé depuis le 4 décembre (oui je donne des noms à mes plantes, même si celle-ci est coupée).
J’ai fait les choses assez sobrement cette année parce qu’avec les autres décorations ça risque de faire trop.

Acte 4 : Les chocolats :

Comme je ne peux manger aucun chocolat du commerce, je les fais moi même. Ça permet en plus d’épicer à son gout. Cette année ce sera donc chocolat à la muscade et croquants fourrés à la pâte de coin (maison elle aussi). Je suis plutôt fière du résultat, c’est délicieux.

Acte 5 : Les bredles

Pas un noël sans les traditionnels petits gâteaux de noël alsaciens. Les recettes sont innombrables, mais j’aime avant tout les pains à l’anis, les étoiles à la cannelle, les macarons aux noix et les éternels petits sablés.
On y passe du temps mais c’est toujours si agréable à partager et à offrir !

Acte 6 : Les cadeaux.

Comme j’aime gâter, je suis en règle générale à la chasse au cadeau dès les mois de septembre/octobre. Mais cette année (à part deux exceptions) j’ai décidé qu’on n’offrait aucun cadeau du commerce : on fait tout nous même. Du coup on y travaille depuis septembre. Des confitures, des sucreries, des alcools, des tricots. Pour la peine c’est plus écologique (pas forcément moins cher) mais beaucoup plus attentionné. Et j’adore voir les paquets s’accumuler !

Bonus track :

Quand une copine passe à la maison en décidant de remplacer le père noël, vous voilà avec un buisson de roses de noël qui perturbe votre intérieur de son pourpre éclatant et de sa taille monumentale :

Merci Gersende, t’es folle ^^

Comments 7 commentaires »