Travaux de saison.

Aujourd’hui j’aurais voulu avoir un jardin.

J’aurais bêché la terre consciencieusement, vérifier l’état de chaque plante et arracher les cadavres de celles qui n’ont pas tenu l’hiver pour faire un feu dans un des coins du jardin.

Et puis j’aurais fumé la terre et terminé le compost du mois dernier. J’aurais cassé la surface gelée en de toute petite motte prête a recevoir les prochains grains germés.

Et tout comme j’aurais bêché la terre j’aurais retourné le limon de mon esprit. J’aurais cassé la surface froide et stérile formée par ce long hiver. J’aurais récupérer ces souvenirs putréfiés et les ressentiments que j’ai mis a composté lorsque le temps c’est fait plus clément. Je les aurais mêlé à ma vieille terre pour l’enrichir un maximum. J’aurais abattu ces arbres éteints et les aurais plongé dans un holocauste purificateur.

….

J’aurais bêché quoi…

Répondre