Ce que j”aime bien dans mon anniversaire c”est qu”il me parait être un bonne parenthèse dans la fin de la période des fêtes.

Car, oui, j”aime cet air saturé de bonne intension, ces musiques mielleuses et les paroles hypocrites qui vont avec.

J”ai toujours aimé le théâtre ; les fêtes de fin d”année sont une des meilleures pièces du registre humain. Tout le monde s”aime, se soucis de son prochain, s”égaie ou se la joue cynique. Aucun acteur même minime, ne reste paciste, même ceux qui décident de ne rien faire prenne position en prenant ce contre-pied

Moi je l’a joue a fond… Une espèce de Folle étant tombée dans une hotte pleine de sapin, boule et paillettes quand elle était petite. Même pas honte :p Je vous noie sous les papiers brillants et le bolduc frissonnant, j’étouffe mon monde de petits gâteaux de noël et j’prend le métro en chantonnant des « petit papa noël » ou des « douce nuit ».

Vomitif de candeur diront certains :D

Enfin, passé le mal du crâne du 1er janvier il arrive le dur moment où : c’est fini !

Et c’est là où j’me rassure, j’attrape le buissons poussé au flan de la falaise : 5 janvier, anniversaire, et hop ! Même pas peur, c’est l’occasion de laisser encore un peu les guirlandes, le faux sapin et les déco honteuse sur la fenêtre. A l’heure où les sapins décrépis se mettent à squatté les trottoir, le miens continu de se pavaner au salon avec tout mon consentement !

Donc, qu’importe que le temps passe, je reste enfermé dans ma boîte a vieux rêves, celle où les grelots des rennes ont tintent toujours de ma foi envers Nöel, où tout le monde fait attention a ce qui l’entoure, où le mot Foyer veut vraiment dire quelques chose !

Répondre