Aranna m’ayant invitée à répondre à un test, y voici mes réponses, pour lesquelles j’ai sucré les 4 premières questions que je n’aimais pas :

Le plus bel ouvrage de ta bibliothèque ?

D’un point de vue technique? Un bible du 18eme siècle et/ou « Révélations complètes » de AD.Desbarolles. (Remarque j’ai aussi l’intégrale des poème de lautreamont aux editions pléiade qui mérite le coup d’œil.

D’un point de vue affectif c’est plutôt ma collection complète des guides noirs des éditions Tchou

Le plus volumineux ?

Hum…En dehors de la bible et des dico… les intégrales de Feist et de Hobb.

Le plus ancien ?

Aïe là c’est dur…. en dehors de la bible c’est de nouveau « Révélations complètes » de AD.Desbarolles de 1920. Parce que j’ai revendu tous les livres anciens quand j’avais plus de sous. Je suis sûre qu’en fouillant dans mon rayonnage des pièces « rares » je trouverais plus vieux, mais là j’ai la flemme.

Le plus petit ?

« Le Ginko Biloba, l’arbre au 1000 écus » de D.Ball-Simon aux éditions les 2 océans (30 pages) en compétition serrée avec le « guide de la corse mystérieuse » – les guides noirs- éditions Tchou (24 pages)

La bibliothèque brule, les dix livres que tu sauves ?

Impossible de faire un choix!

L’ouvrage le plus énigmatique jamais lu ?

« Les 360° degrés du zodiaque symbolisé par l’image et par la cabale » de Janduz aux éditions Niclaus. J’suis toujours pas sûre d’y avoir compris quelque chose.

Le plus malsain ?

A part du Sade trop décrépit?

« Germes de vue de l’astral » de Ernest Bosc, même s’il reste l’une de mes plus belle pièce bibliographique :p

Ah et pis « le Moine » de Lewis!

Le plus bouleversant ?

« Derniers Fragment d’un long voyage » de Christine Singer (ça me fait penser que je devrais recopier ce que j’en avais écrit sur mon carnet).

La plus belle histoire d’amour jamais lue ?

Humph….C’est bête mais on va partir sur les romans courtois sans vraiment savoir celui que je préférais. Et dans ce cas je plaide avec l’ensemble « la légende arthurienne » aux éditions bouquins (et le chapitre : 3 gouttes de sang sur la neige.)

Mais je me rappelle aussi d’un vieux bouquin en papier chiffon qui avait marqué ma prime jeunesse et qui s’appelait « toit de chaume ». Mais j’en ignore l’auteur ou le propos.

Les livres les plus difficile à obtenir ?

Le dieux des sorcières de Margareth Murray en Français + le numéro de la revue Atlantis sur l’église Sainte Merry

Le plus inattendu ?

« Le sexocide des sorcières » dans la collection esprit Frappeur (en fait toute cette collection est surprenante)

Le livre que tu n’arrives pas à finir ?

Y en a un qui m’a beaucoup couté à finir: « Propos sur l’esthétisme de l’art »

Le livre le plus lu ?

Surement la trilogie de Tolkien (minimum une fois par an de 13 ans à ma première année de fac). Sinon ce doit être « les contes de hautes Savoie » de Jean Portail.

Le livre arrivé de manière imprévisible ?

« La witch’s Bible des Farrar » aperçue au hasard d’une promenade touristique en Irlande et finalement offerte par mon chéri!

Le livre que tu feuillettes le plus ?

L’ensemble de mes livres de cuisine et l’almanach de Gougaud

Livres lus en cachette ?

Aucun, si ce n’est la presse féminine

Le plus amusant ?

Hum… « Politiquement correct » de James Finn Garner

Qui voudrais-tu voir répondre à ce questionnaire ?

Alors: Wawaa, Cilou, Ezrine, Felonette, Francis (ça promet d’être intéressant), Natacha, et LaTomate.

6 réponses à “[Test] Moi et mes livres.”
  1. wawaa dit :

    ***Le plus bel ouvrage de ta bibliothèque ?

    Dans ma bibliothèque adulte (pas qu’aux adultes d’ailleurs) :

    Les deux plus beaux ouvrages (parce qu’ils sont comme mes yeux, ils sont deux) du point de vue visuel reste mes deux « Verlaine » comme j’ai l’habitude de les appeler, son autobiographie et son œuvre complète.
    Du point de vue narratif, « La Symphonie Pastorale » d’André Gide, l’un des plus beau livre qui m’ait été donné de lire.

    Dans ma bibliothèque jeunesse (pas qu’à la jeunesse d’ailleurs) :

    L’album « Le génie du Pousse-Pousse », un vrai petit chef d’œuvre tant sur le plan visuel que sur le plan narratif.

    ***Le plus volumineux ?

    Mon grand robert en 6 volumes. C’est n’est pas qu’un dictionnaire. C’est en quelque sorte le « récit » de la langue que je parle, de manière très froide et formelle me direz-vous car ça reste un catalogue de mots, mais je me régale à le feuilleter !

    Sinon, si on sort de l’univers linguistique pur, en littérature, j’ai ce que je considère comme des gros pavés, même si je sais que ça n’est pas les plus gros, d’environ 700 pages comme « L’Histoire comique de Francion » (et pas de Francis) de Charles Sorel, « La prisonnière » de Proust, mes deux Verlaine cités plus haut, un Apollinaire dont je ne sais plus le nom…

    ***Le plus ancien ?

    Je n’en ai fichtrement aucune idée. J’ai pas mal de vieilles pièces de théâtre de Molière, Racine et Corneille, en papier qui a l’air très ancien, il faudra que je jette un œil un de ces 4 sur les dates d’édition.

    ***Le plus petit ?

    Dans ma bibliothèque Adulte :

    « Les lettres portugaises » de Guilleragues

    Dans ma bibliothèque Jeunesse :

    Je dirais « Le jour du mange poussin » de Claude Ponti

    ***La bibliothèque brule, les dix livres que tu sauves ?

    Je sploutch et le feu s’eteint, aucun livre n’est brulé ouf!
    Quel cauchemar ! même les livres que je ne lis pas je voudrais les sauver !

    ***L’ouvrage le plus énigmatique jamais lu ?

    « La jalousie » de Robbe-Grillet, on comprend que le narrateur il est jaloux, mais Robbe-Grillet a un style d’écriture tout à fait particulier qu’il faut vraiment intégrer et j’ai vraiment du mal à choper un fil conducteur, y’a toujours des retours sur image, tout se mélange, ça donne un peu la migraine, c’est un livre étrange.

    ***Le plus malsain ?

    Je peux faire dans le classique ? « Les liaisons dangereuses ». Mais je cite celui là parce que je n’en vois pas d’autre…et que j’ai pas particulièrement aimé.

    ***Le plus bouleversant ?

    Dans ma bibliothèque Adulte :

    « L’occupation » d’Annie Ernaux, une histoire de jalousie encore, mais on entre dans la tête d’une femme jalouse malgré elle, on s’identifie au personnage, on intègre toutes ses émotions, c’est un livre fortement « vrai » dénué de « romanesque », tapant directement dans la psychologie souffrante du jaloux.

    Dans ma bibliothèque jeunesse :

    « Otto, autobiographie d’un ours en peluche » et/ou « Le Nuage bleu » de l’excellentissime Tomi Ungerer.

    ***La plus belle histoire d’amour jamais lue ?

    « Amour » passionnel ? J’en ai aucune idée. J’pourrais dire « Roméo et Juliette », mais j’trouve ça un peu trop niaiseux en fait. Sinon y’a « L’histoire de flore et de Blancheflor », simple et émouvante avec tout l’art du « naturel » médiéval .

    « Amour/Amitié/Fraternité » ? Je pense à « Ami et Amile », ouais belle histoire de fraternité, gémellité, qui met en avant le couple gémellaire.

    ***Les livres les plus difficile à obtenir ?

    Ami et Amile, chanson de geste du moyen-âge, j’ai eu vachement de mal à l’avoir !

    ***Le livre que tu n’arrives pas à finir ?

    « Le rouge et le noir », je trouve ça chiant ! J’ai toujours voulu le lire pour ma culture personnelle par rapport à la fac, mais ça passe vraiment pas !

    « La Queste del saint graal », tout en ancien français donc besoin d’énormément de concentration, mais j’y arriverai !

    ***Le livre le plus lu ?

    J’ai lu 5 ou 6 fois « Voyage au centre de la terre » de Jules Verne mais j’étais assez jeune. Sinon, avec la fac je lisais 5 ou 6 fois les bouquins donc ça compte pas 😀

    Au niveau de la littérature générale , le livre que j’ai le plus lu c’est « L’Histoire comique de Francion » ou « La mort le roi artu » . J’ai adoré ce dernier tout en ancien français.

    ***Le livre arrivé de manière imprévisible ?

    « Aliscans », encore de l’ancien français. Croisé à la bibliothèque d’Arles, folle envie de l’avoir dans mon placard !

    ***Le livre que tu feuillettes le plus ?

    Octave et le cachalot , mon dictionnaire des Symboles, mon dictionnaire étymologique, mon grand Robert ….

    ***Livres lus en cachette ?

    Aucun.

    ***Le plus amusant ?

    Adulte :

    -« L’Histoire Comique de Francion. » A pleurer de rire et en même temps très enrichissants ! Merci le burlesque, l’enchevêtrement des histoires, les folies de Francion et ce côté très philosophique ! Pour la petite histoire, c’est un livre que j’ai eu à étudier en première année de fac et où il y a beaucoup de scènes à caractère scatologique et/ou sexuelle. On passait à l’oral sur un morceau de texte et je suis tombée sur un passage ou on faisait couler du vin dans la raie du cul d’une madame…ce fut très …comment dire …spécial à expliquer et commenter !

    -En BD je dirai les Lapinot ! Parce que c’est drôle c’est tout !

    Jeunesse :

    -Les BD Nathalie dans le monde !
    -Journal d’un chat assassin, d’Anne Fine, fous rires garantis !

    Voilà j’ai sauté quelques questions auxquelles je n’avais vraiment pas réponse !

  2. Gima dit :

    le journal du chat assassin? ça je connais pas!

  3. wawaa dit :

    http://wawaa.canalblog.com/archives/2007/07/30/5756787.html

    je te l’amènerai la prochaine fois que je viens te voir si tu veux !

    Sans oublier « Le chat assassin, le retour » , trop de la balle !

  4. Félony dit :

    Le plus bel ouvrage de ta bibliothèque ?

    Une édition rare des « Fleurs du Mal », original en parchemin avec illustrations à l’encre de chine, excusez du peu… Mais là, je triche, je l’ai offert à maman…

    Sinon, de l’héritage de mamie, l’edition originale d' »Autant en Emporte le Vent » (décrépie par 30 ans d’exposition à la poussière, et retapée façon « art déco » par un relieur local..Pas vraiment une réussite, mais il est unique!), ainsi qu’environ 50 kilos de l' »Illustration », de 1836 à 1914… Ceux-la, je les gardes pour admirer de temps en temps les magnifiques gravures d’époques, et pour les léguer à mes petits enfant (si un jour,j’en ai…)

    Le plus volumineux ?

    Les 50 kilos déja mentionnés ci-dessus… Sinon, en un seul tome, « Les Guerriers du Silence » de Bordage, surement en compétition étroite avec « Malevile », de Merle, ou les huits volumes de l’Arcane des Epées de Tad Williams…
    Quoique l’intégrale de Pratchett se laisse aussi compter, le disque monde, édition Atalante, bien sûr (les poches ne sont vraiment pas beaux!), dont les premiers sont introuvables, maintenant…(et je suis bêtement fière de les avoir tous… Vanitas, vanitatum…) >_

  5. Félony dit :

    Flute, coupée par le gong… Je t’envoie la suite par mail ;-D

  6. LaTomate dit :

    Désolé j’ai mis du temps pour répondre pour cause de vacances. En plus, je n’ai plus de bibliothèque, j’ai tout laché en partant. Mais je peux t’en parler au passé.

    ***Le plus bel ouvrage de ta bibliothèque ?

    Pour moi, c’était une édition spéciale du Seigneur des Anneaux que l’on m’a offert il y’a cinq ans, avec illustrations et dessins de John Howe.

    ***Le plus volumineux ?

    Le même, qui rivalisait avec Gödel, Escher, Bach, les brins d’une guirlande éternelle, de Douglas Hofstadter.

    ***Le plus ancien ?

    Je sais vraiment pas 🙂

    ***Le plus petit ?

    Je ne sais plus (ca fait 5 mois que je ne l’ai plus)…

    ***La bibliothèque brule, les dix livres que tu sauves ?

    Bah, les titres ne sont pas importants… ce qui compte c’est les circonstances de leur acquisition. En fait, pour dire, je n’en sais rien.

    En partant je n’ai emporté que Cosmix Banditos de Allan C. Weisbecker, un de mes romans préférés.

    ***L’ouvrage le plus énigmatique jamais lu ?

    Je dirai encore Cosmix 🙂

    ***Le plus malsain ?

    La Sirène Rouge, et Les Racines Du Mal, de Dantec. Avec les Ellroy aussi.

    ***Le plus bouleversant ?

    Aucune idée 🙂

    ***La plus belle histoire d’amour jamais lue ?

    Chépo…

    ***Les livres les plus difficile à obtenir ?

    Je cherche le roman-feuilleton Le Juif Errant, d’Eugène Sue. Si vous ne savez pas quoi m’offrir pour mon annif…

    Pour ce que j’avais, bah en fait rien.

    ***Le livre que tu n’arrives pas à finir ?

    Das Kapital, de Marx. 3 pages et hop, endormi.

    ***Le livre le plus lu ?

    Dune, de Frank Herbert.

    ***Le livre arrivé de manière imprévisible ?

    Hmmm… Roman Avec Cocaïne de Agueev. Sérieux, j’ai jamais su comment il est arrivé là.

    ***Le livre que tu feuillettes le plus ?

    Euh… je ressortait Fondation de temps en temps.

    ***Livres lus en cachette ?

    Aucun.

    ***Le plus amusant ?

    Il s’appelle Don’t Tell My Mother I Work On The Rigs, She Thinks I’m A Pianist In A Whorehouse. (Ne dites pas à ma mère que je travaile sur les plateformes pétrolières, elle pense que je suis pianiste dans un bordel)

    Ayez 🙂

  7.  
Répondre