Pour ceux qui ne le savent pas encore, Olivier Martinez a eu gain de cause dans l’affaire qui l’opposait à PresseCitron par le biais de Fuzz.

Pour ceux qui ne suivaient pas l’affaire vous pouvez regarder les différentes étapes du problème en suivant les liens (début, épisode 1, épisode 2, épisode 3, épisode 4, épisode 5, épisode 6).

En gros pourquoi ça me fait réagir? Parce que ça veut dire qu’à partir de maintenant ont est réellement responsable aux yeux de la justice de tout ce qu’il y a sur notre blog, même si ce n’est qu’un lien, même si ce n’est qu’un flux sur un agrégateur. Nous sommes juridiquement imputable des commentaires laissés par les visiteurs, les propos tenus sur des blogs dont le lien s’affiche, etc…

Ce n’est pas de la censure qui vient ainsi réduire la liberté d’expression, c’est la peur d’être imputable qui va créer la pire des censures : l’autocensure.

Certes, remettre les gens dans leur costume de personne responsable n’est peut-être pas une mauvaise chose, MAIS désormais il va falloir s’enrouler d’une batterie d’avertissements sur chaque message ou lien… Outre la chasse aux sorcières (on doit surveiller toujours ses voisins et ce qu’ils disent), on en arrive à un système complètement absurde : un message stéréotypé nous protège d’un crime passible d’une lourde amende ? Que change ce message aux contenus des liens et flux RSS présentés ?

Mon chéri m’a dit un truc à ce sujet et je voudrais clore cette note dessus: « On en arrive à un système à l’américaine où on peut tout dire si on se protège, et rien si on ne met pas de pincette, bienvenue dans un monde absurde. En tous cas internet tient ses promesses : le monde est plus petit, on vient encore de se rapprocher de la Chine. » Tout est dit.

8 réponses à “La fin d’une certaine forme de liberté d’expression”
  1. cassandra dit :

    oui et bien ton artile vient à point nommé car ça me cogite depuis un moment cette histoire de responsabilité! Et notre pseudo liberté de dire les choses sur nos blogs…..

  2. Gallïane dit :

    Du coup, j’ai peut être du soucis à me faire avec ma copine Bafouillages !

  3. Nicolas G dit :

    Oui toute cette histoire est assez flipante de nos jours on va finir par organiser des speed dating dans les cabinets d’avocats 🙁

  4. […] en justice, procès et autres risquent de fleurir. Mlle Gima a raison quand elle dit dans son billet qu’on se dirige vers un système à l’américaine où tout le monde attaque tout le […]

  5. Angie dit :

    Enfin on pourra se faire du fric sur le dos du voisin, son chien aboie trop fort… 😉

    Trève de plaisanterie, je dirais que tu as raison, bloguer va devenir rigide et à limite, c’est tout juste s’il ne faudra pas aller vérifier 18 x ses sources pour être sûrs qu’on ne risque pas un procès. Donc, bloguer va devenir un contrainte.

    Par ailleurs, ils vont en profiter pour créer des lois sur Internet car il n’y a pour le moment pas grand de prévu, c’est au cas par cas

    Et vive les têtes coupées…

  6. Gima dit :

    Moui, c’est au cas par cas, et pendant qu’Olivier Martinez sponsorise son mariage (ou pas) avec la justice sur des bloggeurs l’AFP publie une note affichant clairement des propos à ce sujet et toute la grande presse relaye.

    Je pense pas que ce cas va devenir quelque chose de très fréquent mais voila, par cette pichnette c’est un morceau d’argile qui tombe de la liberté d’expression qu’on avais acquis sur les blogs

  7. Angie dit :

    Oui c’est ça qui est le pire. Une info circule mais comme c’est un « grand », on ne touche pas…

    Le Sieur Martinez ne s’est pas fait beaucoup d’amis avec son geste.

  8. Claire dit :

    Effectivement, les répercussions risquent d’être graves pour les bloggueurs.

    Espérons que cela n’entravera pas la liberté d’expression…

    Claire Riou, co-auteur du blog http://www.guideparispascher.com

  9.  
Répondre