Dernièrement on m’avait proposé de vous raconter mes vacances en Turquie et de vous donner mes idées et conseils sur ce sujet. Il faut dire que j’y étais parti dix jours en 2002. Presque une éternité pour ce qui est des catalogues de tourisme. En plus mon séjour là bas était plutôt atypique et valait son pesant de souvenirs. Mais voila, suite à une petite longueur de mon coté et un problème pour l’heure non identifié chez l’annonceur, je n’ai plus à utiliser ce billet. A la place, on m’a proposé d’imaginer ce que j’aimerais faire/voir en Bulgarie.

étrange idée me direz vous, ceci dit être payée pour imaginer les vacances que j’aimerais bien qu’on m’offre… Pourquoi pas ?

Quand je manque d’idées de voyage j’utilise souvent un de mes livres fétiches qui donne, en une page seulement, des idées de ce qu’il faut voir, et les premiers conseils pour voyager dans le pays donné. Au total sur chaque page un pays avec les informations primales, brutes, synthétiques, et une photo qui vous fait rêver. Or, dans tout ça, les pays de l’Est ont la part belle. Et parmi eux, deux destinations m’ont longtemps fait hésiter : la Hongrie et la Bulgarie (justement).

Il faut dire qu’il y a sur la page « Bulgarie » une superbe image du monastère de Batchkovo, un site du XIVéme siècle qui semble vraiment valoir le coup d’oeil. Pour ce que dit mon guide du séjour en Bulgarie ça semblait par contre moins alléchant. Allez savoir pourquoi… Paraîtrait que le touriste est un peu perdu dès qu’il s’écarte des hôtels et sites prédéfinis. Or, pour ce que j’en lis sur Internet c’est loin d’être le cas. Peut être que le pays à fait des progrès depuis l’époque de rédaction ; après tout, il date de 2005.

Mais pendant ce temps là sur Internet au moins je m’en mets pleins les yeux ! Le site de l’office du tourisme de Bulgarie est encore plus alléchant que ladite photo de Batchkovo.

Rien qu’à voir la richesse des sites archéologiques de l’époque Thrace je bave déjà. Faites deux trois recherches sur Tatoul et Kazanlak et vous comprendrez !

La période romaine est aussi rudement bien représentée avec le site de Varna (ô combien cité dans les manuels d’archéo) et le non moins célèbre musée des mosaïques de Devna.

Et pis zut, même les périodes médiévales semblent valoir le coup d’oeil, et pas juste pour l’accent folklorique des noms de châteaux. Regardez moi cette photo de Véliko Tarnovo, ça sent pas bon le patrimoine à arpenter en rêvassant les contes locaux dans des musées un tant soit peu poussiéreux (oui parce que sinon c’est moins folklorique) ?

Crédit: la-bulgarie.fr

Question nourriture ça semble se défendre aussi. Or, je suis une partisane convaincue du « le tourisme ça s’applique aussi dans l’assiette ».

Je connaissais un brin la cuisine Bulgare à cause de la Pâque Orthodoxe qui fait la part belle aux pâtisseries. Mais je serais bien curieuse de goûter au Kiopoolu (une espèce de pâte de légumes) ou le banitsa.

Bref, si je pouvais… j’irais bien.

Mais voilà, partant successivement en Afrique et Ecosse en 2008, puis en Corée en 2009 : j’ai plus les moyens. Et pourtant ce n’est pas bien cher. Pour des séjour en Bulgarie et notamment les vacances au bord de la mer noire, on trouve des séjours tout compris pour une semaine à moins de 500 €.

Personnellement je n’ai pas l’habitude des vacances en clubs … Mais à courir les sites et les musées je vous avoue que parfois, faire un séjour où je pense à buller entre deux sites, et bien je ne serais pas bien contre.

Donc si un généreux mécène voulait m’envoyer là bas pour tester l’hospitalité du pays et la beauté des site : je suis preneuse !

Et si vous y êtes allé dites moi… ça vaux le coup ?

disclaimer

2 réponses à “[buzz] Et si on m’offrait des vacances en Bulgarie?”
  1. Boo dit :

    Je n’y suis jamais allée, mais j’ai une partie (lointaine et par alliance) de ma famille qui est bulgare. J’ai ainsi découvert un drôle d’accent, une bonne gastronomie, et, la chose la plus étrange : leur façon de dire oui ou non. C’est l’inverse de chez nous (ils hochent la tête verticalement pour dire « non », ils secouent horizontalement pour dire « oui »). Quand on a que le langage des signes pour se comprendre, ça donne lieu à un paquet de quiproquos bien sympathiques 😉

  2. Gima dit :

    Boo »
    Euh… j’imagine même pas mon potentiel de gaffe dans ce genre de situation!

  3.  
Répondre