Chère et douce amie,

Ne pouvant plus longtemps laisser en suspens l’invitation que vous m’avez lancée, je me vais de ce pas vous faire la critique de ce produit aux promesses lubrico-ludiques.
Printemps 2007, lors d’une journée consacrée à des achats divers et variés, je fis la découverte de ce nouveau gel aux vertues accrocheuses et prometteuses. Là, au détour d’un rayon consacré à l’hygiène dentaire et aux accessoires de rasage, je surpris mon cher et tendre étonné par le produit sur lequel ses yeux s’étaient posés. M’approchant pour découvrir ce qui suscitait chez lui une telle fascination, je vis alors trônant sur une étagère (mais en toute discrétion) l’objet du déli(ce). Des idées salaces ayant déjà pris formes dans nos esprits respectifs, ce fut le regard lubrique que nous rentrâmes chez nous pour tester notre nouveau jouet.

Avant tout attardons-nous sur l’objet en lui-même.

De taille plutôt réduite, ce qui est appréciable dans le sens ou celui-ci se range aisément dans votre sac à main (ou en l’occurence dans ce qui me sert de sac), une prise assurée son diamètre tenant aisément en main. Fonctionnant sur un système de pompe ce qui vous évite, au choix : les « giclées » involontaires, ou les coulures qui rendent le flacon glissant.

Bref pratique, facile à utiliser et propre, un emballage bien étudié en somme.

« Sensation de fraîcheur intense!

Le gel lubrifiant DUREX PLAY™ EFFET FRISSONS vous procure une sensation de fraîcheur intense et de chatouillements.

Grâce à sa texture particulièrement douce, vous pouvez l’appliquer partout sur le corps pour ressentir des frissons de la tête aux pieds!

Flacon pompe pour une utilisation pratique et hygiénique. A base d’eau, il est compatible avec tous les préservatifs et comestible! »

Comment rester de marbre face à de telles promesses, je vous le demande (maintenant je le sais).

N’écoutant que nos pulsions, sourires complices sur nos visages nous nous emparâmes de notre nouveau gadget.

Première sensation, premier contact :

  • Une forte odeur de menthe, logique pour un effet fraicheur me direz-vous, mais dans l’instant cela surprend légèrement.
  • Le système de pompe qui était pensé pratique, se révèle inadapté (mini-dose en sortant) et plus frustrant qu’autre chose (limite inutilisable lorsqu’on a déjà une once de gel sur les doigts).
  • Pour un gel à base d’eau, celui-ci présente une consistance plutôt pâteuse.

Qu’importe ce ne sont pas ces quelques obstacles qui nous arrêtèrent (ils auraient peut-être dû).

Poussant le jeu, nous goutâmes ou plutôt nous fîmes gouter du bout des doigts et des lèvres, ce gel comestible. Effectivement en bouche la sensation mentholée prend son ampleur et rafraichit votre haleine en moins de deux.

Au hasard de nos jeux nous avons poussé l’expérimentation – qui pour notre part après une première impression assez surprenante et amusante – a transformé ce qui aurait du être une séance de sexe torride en douche glacée.

Effectivement, en bouche ce gel possède les effets promis, sensation de fraicheur, frissons etc…
Mais appliqué sur le membre pénien c’est alors un autre tour de manche.

Dans les premiers temps d’application, les sensations promises font bel et bien leur apparition : légers chatouillements, contact frais sans être glacial pour autant. Bref, loin d’être désagréable.

Seulement ceux-ci s’envolent en même temps que passent les deux premières minutes, et laissent place à une sensation de chaleur se propageant sur l’ensemble de la verge (il me semblait avoir pourtant lu sur l’emballage « Sensation de fraîcheur intense! »).

Je rappelle que Durex nous présente ce produit comme un gel lubrifiant, donc censé faciliter la pénétration. Alors intéressons-nous y de plus près à cet effet là.

Vu les sensations procurées et effets produits dans le cadre d’une sodomie, je n’ose imaginer mesdemoiselles et mesdames ce que cela donnerait sur vos muqueuses vaginales.

Ce qui aurait du faciliter l’acte en lui-même l’a au final tué dans l’œuf. Mêmes symptômes que lors de l’application sur le corps érectile (effet fraîcheur dans les premiers instants, puis sensation de chaleur se propageant), ce gel a un effet chauffant aux limites du supportable rendant la pénétration quasi impossible. Après quelques vas-et-viens une douche froide (celle-ci au moins tient ses promesses), s’impose pour se débarasser de cette sensation de brûlure. Parallèlement à cet effet, les muscles se contractent et compressent la verge ce qui est loin d’être agréable pour l’un comme pour l’autre.

Bref, un pari osé mais perdu lamentablement, la poubelle s’impose et rapidement.

Le seul point positif que je peux véritablement accorder reste dans le fait qu’une fois appliqué il maintient une qualité d’érection et ralentit la montée de l’éjaculation.

Maintenant je m’interroge, quel est l’intérêt de mettre sur le marché un produit (destiné aux couples principalement) dont les effets s’envolent en moins de temps qu’il ne vous faut pour le payer en caisse ?

Les normes européennes sur la composition des gels lubrifiants sont-elles réellement respectées lorsque l’on peut lire sur l’emballage « made in taïwan » ? Ce type de gel est-il vraiment compatible avec n’importe quel préservatif féminin ou masculin et non corrosif pour ceux-ci ? (ne risque-t-il pas d’affaiblir le préservatif au point d’en faciliter le déchirement)

Question qui pour ma part resteront en suspens, vu le résultat ce n’est pas demain que je m’essaierai à un autre produit de la gamme.

http://www.durex.com/fr/productRange.asp?intProdCat=338&intMenuOpen=4&intProd=1467

10 réponses à “Un frisson de plaisir…Temoignage anonyme contre l’originalité perverse des lubrifiants”
  1. LaTomate dit :

    Eh bien dis-donc… moi qui me baladais nonchalamment sur mes blogs préférés en attendant une compilation, me voilà assommé par l’image d’un Donio, et plus spécifiquement d’une certaine partie de son anatomie s’exprimant pleinement, servant de cobaye volontaire pour applications de produits divers et variés. Ainsi que tout le reste.

    Par la barbe de Samuel Johnson, je retourne a mes affaires en faisant semblant de n’avoir rien lu.

    (PS avez-vous jamais essayé l’huile d’olive aux fines herbes Maille ?)

  2. Donio dit :

    euh… il y a erreur sur la personne là…

    toujours aussi prompt à tout comprendre de travers mon tomatounet 😛

    relis mieux l’article, il y a des indices qui devraient te faire comprendre que je ne peux pas l’avoir écrit.

  3. LaTomate dit :

    MDR !!! J’ai raté « Chère et douce amie, Ne pouvant plus longtemps laisser en suspens l’invitation que vous m’avez lancée… »

    C’est la mise en page… on est tout de suite attiré par l’image, et on commence a lire à ce niveau là. Bon me v’la rassuré (un peu).

    Par les parties de MacGallagher, je retourne a mes affaire en faisant semblant que j’ai rien dit.

  4. Gallïane dit :

    J’ai testé les deux, l’effet chauffant et l’effet frisson… et pareil que le témoignage.
    Que de sensations désagréables, brûlures et autres picôtements absolument insupportables.

    Par contre, j’utilise le sensitive, je le supporte mieux que n’importe quel autre, comme quoi c’est bizarre !

  5. Spleener dit :

    Nous y voilà !

    Galliane justement tu réponds à une question que je me posais à ce sujet.

    Vu les effets du gel fraîcheur, je me demandais quels étaient ceux du gel « effet chauffant ». Maintenant j’ai ma réponse :p

  6. Gima dit :

    Comme quoi hein, c’ets vachemen,t important de parler des lubrifiant, j’arrete pas de le dire, tout le monde parle des sex toys et autre produits « hype » mais oublis les trucs de base.

    Pour la peine à la prochaine théma on parle capote. Et j’embauche des testeurs pour al version lumineuse… Spleener j’ai encore besoin de toi 😀

  7. Spleener dit :

    Gima >> c’est à cet instant précis que je dois commencer à prendre peur c’est ça ? 😉

  8. Gima dit :

    Spleener »
    Mais nan, prend ça comme un honneur… J’vais vous faire une petite sélection de trucs à essayer et vous donnerez vos avis 😀

  9. milena dit :

    Pour le faite que la sensation de fraicheur disparaisse vite tu ne t’es pas demandé si toi ou ton copain était tou simplement allergique à ce gel?

  10. sissi dit :

    franchement non moi je les essayer et j’ai adore moi et mon chéri et je n’arrive plus a trouver le meme pour moi durex a invente un super truc.

  11.  
Répondre