N’empêche, c’est bien joli tout ce typique, ce traditionnel, ce local. Mais là franchement, après l’hôtel « local », les routes « typiques » et le « traditionnel » coup de soleil, j’ai une très forte envie d’un brunch « traditionnel » dans notre appartement parisien « typique » ainsi que quelques macarons « locaux ».

Cherchez pas, je finis toujours par râler :p .

C’est joli le tiers monde mais on finit quand même par vouloir renter à la maison. Sinon tout l’exotisme qu’on a trouvé dans un pays ça finit par laisser place à la routine et au désenchantement.

Moi mine de rien, je suis une simple voyageuse curieuse d’Ailleurs mais qui aime à retrouver ses repères. D’ailleurs, cette semaine on songe à s’offrir le Sheraton pour compenser ; un hôtel 4 étoiles historique à Djibouti. Parce que tout à l’heure, rien qu’à l’odeur de mon shampoing, ça m’a évoqué avec nostalgie notre monde occidental et « civilisé ».

J’aime à voyager, j’aime à découvrir, mais j’aime aussi à rentrer pour repartir. Je ne donne mon coeur à aucun pays ; la conscience d’un départ annoncé donne plus de force aux instants vécus et aux souvenirs qu’on s’en fait.

6 réponses à “Heureux qui comme Ulysse.”
  1. marionfizz dit :

    Je crois que je suis exactement comme toi… J’aime beaucoup voyager, aller voir, mais j’adore aussi rentrer chez moi, retrouver mon confort, mes habitudes, MON bordel…

  2. marionfizz dit :

    J’ai honte…je viens de me rendre compte que ça fait environ 12 siècles que je ne suis pas venue sur ton blog…

    je viens de rattraper mon retard, ouf !

    Bonne fin de voyage 😉

  3. Gima dit :

    wouah… en 6 minutes t’as rattrapé 12 siècles?! T’es plus rapide que moi à voyager :p

  4. patf dit :

    essayez plutôt le Kampiski, c’est plus top….

  5. Gima dit :

    patf »

    Bah j’en vient justement du Kampiski et justement … je les ai dans le collimateur ceux là: zon un hôtel 4 étoiles avec un bar qui: N A PAS DE CHAMPAGNE!

    C’est une honte! Pour la peine j’en suis parti pour dépenser mon fric ailleurs. *super vexée*

  6. SAREkA dit :

    Salut , il fallait essayer de demander les produits odoriférants utilisés par les djiboutiennes ;on se dépayse par la culture des autres aussi . Bref, Djibouti était le Pays de Pount ,terre sacrée et ancestrale des pharaons qui venaient chercher l’encens, la myrrhe,les épices et le « uunsi » un encens parfumé agréable que je te conseille de l’acheter comme souvenir. Voilà,je me suis un peu renseigné sur l’histoire des djiboutiens. On surmonte sûrement l’odeur chimique et industriel du shampoing de notre cher monde occidental . ciao !

  7.  
Répondre