En rentrant des puces de St Ouen avec le chéri, on discutait gentiment de tout et de rien avant de dévier sur la littérature et sa mauvaise influence sur notre siècle. En rentrant j’ai bricolé une petite image.

J’espère que les fan d’Hugo et du romantisme allemand apprécierons sans trop râler, l’image s’appelle d’ailleurs « c’est la faute à Victor ».

4 réponses à “Des ravages du romantisme allemand”
  1. Angie dit :

    Vous en avez des conversations avec ton homme. Sérieux, j’admire. La littérature allemande, ça c’est bien un truc qui nous viendrait pas à l’idée.

  2. sab dit :

    J’aime beaucoup
    Et j’y pense; quelques fois, quand je suis triste. Au moins I feel alive. Et humaine surtout.
    Et j’avoue joli sujet de conversations. Quand je pense que mon dernier (avec un enfant quand même un, pas avec mon chéri) était la taille raisonnable d’un dessin de petit coeur rose …

    bisousss

  3. wawaa dit :

    Voila, pour continuer dans la lancée de Sab, les romantiques avaient ce bonheur de se sentir humain et vivant a travers toutes sortes d’émotions…

    Ce n est pas se complaire dans la tristesse ou la mélancolie, c’est vivre son ressentiment en se disant au bout du compte « je souffre ou je jubile, c’est merveilleux, je suis humain, je suis vivant ».

    Wawaa, romantique, ou pas.

  4. Gima dit :

    wawaa »
    Si on peux même pas rigoler en prenant des libertés sur le message littéraire 😉

    Angie »
    en ait c’est vite fait de délirer sur un truc ou un autre.

  5.  
Répondre