Qui dit mariage dit « robe de mariée« . Du moins quand on est une fille et qu’on met un minimum de forme à l’événement

Au début je voulais louer une robe car il était incompréhensible pour moi de lâcher autant d’argent pour une robe qu’on allait mettre une fois dans sa vie.
Mais après avoir fait les quelques boutiques de location qui existe j’ai bien du me résigner à regarder vers les boutiques de vente de robe.
Et là, à débuter une grande expérience pour moi.

J’ai commencé par assister à quelques défilés pour me faire une idée de ce qui existait sur le marché.
A l’occasion du salon du mariage du carrousel du Louvres j’ai pu voir un très grand choix de robes et surtout beaucoup de création originales ainsi que le travail de designers qui ne font que du sur-mesure.
Autant dire que les prix ne commencent jamais en dessous de 2000 €.
A ces tarifs là on trouve de quoi satisfaire chacune d’entre nous. De la robe de princesse, de la meringue, du fourreau, des brillants ou au contraire des choses très fluides, très sobres et même des smokings pour femme entièrement blanc (j’avoue que j’ai bien craqué là dessus).

Mais si l’on ne veux pas laisser  le prix d’un loyer dans une robe, il va falloir rallier les boutiques de prêt à à porter ou les robes de seconde mains.

J’ai donc embarqué un bande de copains/copine pour faire les boutiques et m’assister dans ce très difficile choix.
Et croyez moi, on est jamais assez pour survivre à ces épreuves.
Entre les boutiques qui ne vous accueillent que sur rendez-vous, les vendeuses qui veulent à tout prix vous vendre une robe qui ne vous va pas et vos lubies personnel … il faut une vraie dream team pour assurer vos arrières !

Dans mon cas, j’ai fait venir mon témoin et les deux demoiselles d’honneur. Mais ça ne m’a pas empêcher de faire appel au choix du public en envoyant des photos (volées) des essayages aux copines de confiance 😉

Au total, on aura fait 5 essayages et plusieurs type de boutique.

De cette expérience je peux vous dire :

– qu’il faut fuir Pronovias comme la peste, spécialement si vous faite plus d’un mètre 70 et une taille supérieur au 40. Leur robe ne sont pas très cheres mais il faut compter les majorations pour tout : la longueur, la taille, les accessoires, etc … Au total une robe vende 720€ me revenais à 1170 euros sans le jupon !! (et selon eux je taille en 48 pour un tour de poitrine qui fait du 100 -__-)

Mais à l’inverse j’ai eut deux belles surprises :

-La première dans une magnifique boutique indépendante du 11eme arrondissement : chez Fortunée
On y trouve de très belles robes d’occasion (pour toutes les tailles) et des robe neuve dégriffées ayant servi aux défilés.
L’accueil est vraiment très attentionné et l’atmosphère de la boutique en fait une référence pour toute celles qui veulent rêver un peu en préparant leur mariage.
(et elle a même une page facebook)

chez Fortunee robe de mariées 2

SONY DSC

– Finalement j’ai acheté ma robe dans une boutique qui appartient à une petite chaine « O’scarlett« .
Parce que la jeune femme qui m’a reçu fut franche, gentille et assez sympathique pour être crédible dans ces conseils comme dans son aide.
Le choix des robes est d’ailleurs de qualité car tous les modèles proposé sont accessible tout en ayant de la personnalité.

essayage robe de mariée
Par contre, je reste persuadée qu’ils m’ont vendu le modèle d’exposition plein pot, ce qui semble être une pratique courante chez eux.
J’avais donc fait une marque sur l’étiquette de la robe d’essayage or …  ma robe a exactement la même marque. Pour autant ils ne vous font pas la moindre remise et prétendent qu’il s’agit d’un exemplaire neuf
(alors que le modèle ne se faisait plus depuis l’année dernière…)

Répondre