Après nos sept premiers jours en Inde, nous avions déjà pris 1 vol international et 5 vols intérieurs en réussissant l’exploit d’avoir passé près de 12 heures dans des aéroport indiens. Alors autant vous dire qu’on commence à s’y connaitre 😉

L’occasion, pour nous, de partager quelques conseils à ce propos. Car même si l’Inde est beaucoup plus ouverte et moderne que certains peuvent le penser… elle manque cruellement de communication envers les pauvres-petits-étrangers que nous sommes et les aéroports indiens (surtout ceux de province) peuvent être particulièrement déroutants (à vrai dire, même les aéroports internationaux peuvent vous causer quelques sueurs froides ! )

Voici donc 5 conseils qui pourraient vous éclairer lorsque vous avez un vol à prendre en Inde !

vol delhi - agra

1- Lorsque vous voyagez avec une étape, vous devez assurer vous-même le transfert de vos bagages lors de l’étape. Normalement le personnel au sol vous prévient lorsque vous cherchez votre correspondance, mais avons connaissance de personnes étant passées entre les mailles du filet. Pour être sûr de votre coup, regardez le récépissé de votre bagage soute car le lieu d’arrivée y figure.

2- Après vous être enregistré et avoir récupéré votre carte d’embarquement, vous devez équiper tous vos bagages main (même votre sac à main) d’une étiquette au nom de votre compagnie. Ce n’est absolument pas pour y faire figurer vos coordonnées (ne le faites pas d’ailleurs) mais parce que la sécurité va tamponner chacune d’entre elle après avoir vérifié vos bagages. Impossible d’entrer en salle d’embarquement si vous n’avez pas cette étiquette sur chacun de vos bagages. Pensez donc bien à repérer les hôtes tenant une flopée de ces fameuses étiquettes. On les trouve habituellement à la sortie des comptoirs d’enregistrement ou (parfois) à côté des machines à rayon X (mais pas souvent parce que ça fluidifierait trop le processus.)

security check in india

3- Si vous récupérez votre valise avec, dessus, une croix marquée  à la craie, effacez la discrètement car il s’agit d’une marque incitant nos amis douaniers à fouiller votre sac. Je ne dis pas ça pour vous aider à passer des trucs interdits à la douane… mais si vous rameniez de quoi rassasier des copain expat’, dites-vous bien que sauciflard, pinard et camembert risqueraient de rester en douane 😉

4- Malgré tout ce qu’on entend (en bien ou en mal) sur la condition de la femme en Inde, sachez qu’il y a des règles qui peuvent vous surprendre et que vous devez impérativement respecter – même dans les aéroports internationaux.
Il est strictement interdit aux hommes de se glisser dans les files réservée aux femmes ! Le contrôle de sécurité distingue ainsi les files pour les hommes et les femmes, car le contrôle des femmes se fait dans un box permettant de préserver leur pudeur. Nous avons vu des japonais ne pas comprendre ce point et agacer les gens de la sécurité ainsi que des passagères (en niqab).
A noter : c’est lors de ce contrôle que votre billet et vos étiquettes de bagage seront tamponnés (soyez y attentif car tout manquement de tampon peut vous causer des soucis !)

5- Il semble ne pas y avoir d’interdiction des liquides en vol intérieur car nous avons fait plusieurs liaisons avec des bouteilles d’eau à 0,5 l dans le bagage main. Pourtant, lors de notre premier vol intérieur, on nous a interdit les liquides et fait mettre les bouteilles acheté en duty free en soute !
Dans le doute, n’achetez pas de bouteille lors d’un vol intérieur avec étape si vous n’avez pas de valise en soute dans laquelle ranger la (ou les) dite(s) bouteille(s).
A l’inverse nous nous sommes vu retirer notre Mousti’click car il s’agissait d’un dispositif électrique qui n’est pas accepté en cabine. Le personnel de la sécurité à été très clair à ce sujet « Lighter, forbidden » (et si ce n’en est pas un, ça y ressemble, et le personnel ne discute ni les ordres, ni des subtilités.)
On m’avait déjà retiré ma lampe frontale au Taj Mahal, donc je commence à me dire que la sécurité indienne n’aime pas tout ce qui est électrique et fait plus ou moins de la lumière ou des étincelles. Donc : pas de briquet ou de Mousti’click en cabine #vousetesprevenu :p

 

 

 

Ces 5 conseils n’ont l’air de rien mais je vous avoue que, personnellement, j’aurais bien aimé être au courant avant d’arriver. Nous étions une petite grappe de français à galérer notablement lors de notre arrivée à Mumbai avant de partir sur des liaisons intérieures, et le personnel au sol n’a pas vraiment un « fluent English » 😉

Si vous avez d’autres astuces/conseils sur le voyage en Inde je suis aussi preneuse (j’ai encore un mois à « tirer » ^^)

Ah oui, au fait : ne vous attendez -jamais- à prendre un vol intérieur à l’heure ! Ca n’existe pas ^^
Si ça vous arrive, félicitez vous en, et envoyez un SMS de remerciement à la compagnie aérienne !

vols interieur en Inde

Cumuler 3h30 de retard sur un vol intérieur qui met moins d’une heure de vol ? Si, si , c’est possible ! Notez d’ailleurs qu’au moment de la photo, l’Estimated Time of Departure est quasi atteint et qu’on n’a pas embarqué…

7 réponses à “5 choses à savoir quand on prend l’avion en Inde”
  1. Heimana dit :

    Il faut aussi faire attention d’avoir sur soi la carte de crédit qui a servi à acheter le billet (si acheté sur internet), on a eu la surprise pour le vol Delhi-Madurai (avec escale à Chennai) avec Spice Jet en revenant du Ladhak… c’était bien indiqué sur le site, mais comme on avait pris le billet des mois auparavant, on avait oublié ce détail… qui nous a coûté un billet (plus cher) sur place… et pas mal de confusion, car le type nous avait en fait refilé un billet Delhi-Chennai et disait que pour 2000 roupies (gros LOL) on pouvait prendre le taxi de Chennai à Madurai, et que c’était l’affaire de 4 heures (re gros LOL)… bref heureusement qu’une responsable de SpiceJet nous a sorti d’affaire avec quelques coups de tampons 🙂

    • Heimana » Tiens ça c’est vrai ^^
      J’ai vu l’avertissement sur le site car, justement, on a une carte de crédit pour deux alors qu’on prend des vols retour séparé. Il faut donc tout un panel de papier prouvant que l’un peu prendre l’avion alors que l’autre garde la carte !

  2. Nous avons vécu l’aventure d’un vol intérieur supprimé, donc des attentes interminables pour la suite des événements…ça fait partie des voyages, n’est ce pas ?

    • matchingpoints » yep, ça fait parti du voyage. Mais pour rien te cacher, on a quand même pris des assurance spéciales délais et annulation « au cas où ».
      Et pour chaque transfert on a carrément prévu 1 journée entière. Comme ça, en cas de soucis on est paré ; et si on arrive à l’heure c’est ça de gagné 😉

  3. J’avoue que l’Inde n’est pas un pays qui me tente. Néanmoins, je trouve que ce genre de tips est tjs bon à prendre. Je crois que Camille de Pshiiit a séjourné en Inde et Marion Rocks y est également, ptet qu’elles pourraient t’aider pour les petits tips 😉 Profite bien en tout cas !

  4.  
Répondre