Archives pour la catégorie “In my Home”

Quand on rêve à un dressing on s’imagine qu’une multitude de tiroirs, d’étagères et de tringles vont nous permettre de tout ranger efficacement. Mais je vais vous décevoir : tout ceci n’est que fumisterie !
M
ieux vaut partir du principe que plus vous aurez de rangements et plus vous aurez de bazar. 🙂
Car la place disponible appelle toujours à se remplir. C’est un constat que j’ai pu faire moins de 2 ans après la construction de mon super dressing.

Heureusement pour moi (et pour vous) il suffit souvent de mieux s’organiser pour ne pas se laisser déborder.
Quitte à s’équiper -encore- d’autres accessoires. P
as pour faire joli et se donner bonne conscience, mais plutôt pour mieux s’organiser et tenir compte de nos tendances naturelles en permettant de cacher le bazar pour mieux ranger ^^
Car si la pièce a l’air rangée,  vous ferez plus facilement attention à ranger.
C’est aussi simple que ça !

C’est donc ce que j’ai fait avec l’arrivée de caisses et paniers dans mon dressing.
L’objectif étant clairement de m’aider à garder une pièce plus rangée, pour que le bazar n’appelle plus le bazar 😉

Et quitte à spoiler, je peux vous dire que le résultat valait l’investissement.

AVANT :

Un dressing de jeunes parents sur-encombré, puisqu’ils n’ont plus de temps à eux et  croulent aussi sous les vêtements « déjà trop petits » du bébé !
Un espace libre qui se réduit à peau de chagrin (à force d’encombrement).
Des étagères en bazar et des tiroirs saturés de vetements en vrac  :


On a de la peine à rentrer et encore plus à vouloir ranger ! 

 

PENDANT  LE RANGEMENT:

Tout d’abord on a commencé par un très gros tris pour organiser le stockage des vêtements bébé : ce qu’on garde, ce qu’on stock, ce qu’on donne. Les vetements a gardé vont rejoindre des grandes boites transparentes avec des étiquettes qui permettent de voir quelle est la taille stockée, le reste fini en carton pour trouver un autre foyer.

De la même manière on a fait très gros tris dans les vêtements des parents, pour donner ce qui n’est plus porté depuis longtemps. La règle de tri est simple :

  • On donne : si ça n’a pas été porté depuis l’année dernière, si on ne rentre plus dedans
  • On jette/recycle : si c’est abimé, si c’est taché, si c’est importable
  • On garde : si ça nous fait plaisir, si on y tient beaucoup

Je ne dis pas que c’est très simple de choisir, mais c’est nécessaire au bout d’un temps.
D’ailleurs c’est même assez déstressant quand on commence à vider. Et c’est pas Marie Kondo qui nous dé-avouerai ^^)

Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Parce que j’adore la fête Halloween, je prend toujours le temps de concevoir un buffet à la hauteur avec des recettes et des plats pour Halloween.

Et cette année, avec le shopping que j’ai pu faire à New-York, j’avoue être plutôt fière du rendu. ^^

et merci Instagram pour les filtres et mise en forme 😉

Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Chaque année c’est la même chose, le printemps me donne des envie de déco et de rangement. Il m’est même catégoriquement interdit de mettre le nez dans un magazine de déco sous peine de vouloir à tout pris me lancer dans des travaux ou de la déco. Du coup je recycle cette énergie dans des activités de maison moins lourdes en investissement financier : le tri et le rangement.

D’ailleurs ces deux étapes ont été couronnées de succès puisque j’ai achevé les tri des vêtement, des bibliothèques et de la cave. Les gens des encombrants et des associations caritatives ont été plutôt dubitatifs devant l’étendu des dons, mais la cave est définitivement rangée et les placards ont retrouvé une aisance d’espace qu’ils n’avaient plus.

Mais fatalement, après tant de rangement, c’est l’heure du grand ménage. Mais là j’avoue, j’ai triché. N’ayant pas le courage de m’en occupé j’ai fait appel à une femme de ménage. Parfois il faut savoir se faire plaisir et déléguer les gros travaux ménager à plus compétant (et surtout plus motivé).

Par contre, la dame en question à fait la moue quand j’ai annoncé que je n’avais que des produits ménager bio (« respectueux de l’environnement » plus exactement). Désolée madame mais le Shit-bang et autre bombe chimique ne rentrera pas chez moi ! J’ai juste quelques cachets de javel pour nettoyer la litière du chat alors la dame n’était pas convaincue en faisant l’inventaire de tout cela…

Pourtant, après une première journée de récurage intensif de la cuisine je l’ai converti !Ou du moins, l’une des marques de nettoyant bio l’a convertie !

Et oui, même pour de gros travaux de ménage (tout y est passé dans la cuisine : le sol, les placards, le frigo, les céramiques, les murs et mêmes les plaques de cuisine) une marque de produit ménager bio a réussi à tout décrasser. Et à ma grande surprise ce n’est pas la marque bio allemande que j’affectionne, mais une marque de bio française que je connaissais plutôt pour leurs cosmétiques.

Car la marque Durance et moi ça avait commencé par la découverte d’une jolie gamme de cosmétiques à la lavande. Ressemant il m’ont proposé de découvrir leurs produits pour la maison et j’avais accepté sans trop y croire. Car si j’adore leurs cosmétiques et leurs bougies parfumées, j’étais quelque peu septique devant des produits ménagers bio.

Mais bonne pioche ! Car les produits sont non seulement très bien présentés, mais ils sont aussi très efficace. J’utilise le liquide vaisselle depuis un bout de temps, et la lessive liquide à fait ses preuve. Mais la surprise de taille c’est l’efficacité du nettoyant multi-usage !

Et c’est pas moi qui le dit mais la dame de ménage : « parce que ça sent très bon et que ça lave très bien » ! Moi je n’ai fait constaté, et ça sent effectivement très bon mais ma cuisine est surtout très propre.

Mes parfum préférés dans la gamme de soins de la maison Durance ? Verveine-Menthe et Pamplemousse-Sauge. Pour un peu on en mangerait !

Bref, Durance pour la maison c’est désormais validé ET adopté définitivement.

Tant pis si ça coute un peu plus cher que des nettoyants classique, c’est assez beau pour être mis en évidence à coté de l’évier et c’est tellement plus agréable que du conventionnel !

Plus d’infos : soin de la maison et soin du linge Durance


Comments 3 commentaires »

Puisqu’on en est à parler des photos et de leur usage en livres souvenirs, il me semble intéressant de vous parler aussi des tirages grand format et surtout du tirage sur toile.

J’ai longtemps tergiversé avant de sauter le pas. Nous avions le désir de mettre en valeur une photo qui nous tient tous les deux à cœur, mais j’ai toujours trouvé les posters d’un gout douteux. Du coup, on a fini par essayer le tirage sur toile, en se disant que le rendu serait moins amateur et plus esthétique.

Et à voir le résultat, je pense qu’on a fait le bon choix.

On a essayé le service de bonjourtoile en choisissant l’un de leur plus petits modèles (qui fait déjà 40cm sur 60cm.) La photo que l’on voulait tirer n’avait une définition de folie puisqu’elle fait 833 Ko avec une taille de 1868 pxl  sur 2800 pxl (résolution 230 pxl) . De la belle photo de vacance en somme…

Sur le site, je n’ai eu qu’à télécharger et à cadrer la photo. D’ailleurs, ils proposent aussi de faire le recadrage eux-mêmes.

Le règlement et le mode de livraison sont simple comme bonjour, et il y a quelques options sympa pour donner des effets à vos photos. Ma toile coutait 45 €.

J’ai reçu ma toile une semaine plus tard, super bien emballée et  livrée par UPS.

Devant le paquet, évidement, j’étais impatiente et en même temps un peu angoissée. Mais le résultat est top! L’impression est d’une belle qualité, l’encadrement soigné, et il n’y a aucun petit détail qui ne nous satisfasse.

Nous qui adorions le souvenir attaché à cette photo,  je dois dire qu’on est ravis de l’avoir sous le nez !


Comments 2 commentaires »

Comme on peut s’en douter, ne travaillant que rarement à l’extérieur, je suis souvent chez moi. Et comme n’importe quel poisson dans son aquarium, je regarde souvent dehors. Sachant qu’en plus j’ai beaucoup de grande et belles fenêtres par chez moi, je ne manque pas d’occasions de jeter un regard vers l’ailleurs.

Or, quand on habite en ville, l’ailleurs c’est souvent chez les autres.

Ah les autres ! Merveilleux voisins, sujets ethnologiques dont la vue et l’aperçu des mœurs laisse pleinement apprécier la perfection de ma propre existence.

Mon bureau est calé devant une fenêtre qui donne en vis à vis sur un immeuble d’habitation. Et cette façade d’immeuble, c’est comme une immense boite de chocolat de chez Forest Gump : tu sais jamais sur quoi tu vas tomber.

D’abord y a ceux d’en face : la voisine psychopathe qui insulte ses gosses, son mari narcissique qui s’admire torse nu dans les miroirs et leurs gamins névrosés qui lèchent les vitres et jettent des choses sur les passants.

Ensuite y a le voisin du dessus qui éteint la lumière pour fumer ses clopes et mieux voir en face sans être vu. Creepy.

Y a aussi le jeune couple qui exécutait des danses qui nous semblaient étranges avant qu’on comprenne qu’ils jouaient à la Wii.

Et puis de l’autre coté de mon immeuble j’ai des jolis jardins cossus avec des propriétaires tout aussi gratinés.

La famille Cyrilus où tout le monde est habillé de couleurs pastels et porte un pull sur les épaules.

La famille Design qui ne possède que le dernier cri : télé tendance, barbecue tendance, salon tendance. Ils ont même un chien tendance !

Bref, mes voisins, c’est un condensé de petits défauts risibles qui n’en font que mieux apprécier notre propre existence qui, j’en suis sure, est surement plus posée et moins ridicule que les leurs 😉

Et vous, c’est quoi vos travers ? Ils sont comment vos voisins ?

Comments 2 commentaires »

Une fille, c’est bien connu, c’est très dépensier. Et lorsque ça ne dépense pas pour des fringues, c’est pour de la déco.
Oh, rien d’exceptionnel rassurez-vous, mais juste ce qu’il faut pour agrémenter sa tanière en un petit nid douillet.
Et lorsque madame emménage chez monsieur, les agréments de déco deviennent vite envahissants…

Lorsque je suis arrivée chez mon chéri en mars dernier voici ce que j’ai trouvé :

Ne vous fatiguez pas à cherchez des meubles… il n’y en a pas, sauf le canapé sur le coté qui depuis a été délocalisé…

A force de descentes chez Ikéa, de rapatriement de mes meubles et d’achats par ci, par là, on peut désormais inviter des gens chez nous sans avoir honte.

appart camille desmoulins 7

appart camille desmoulins 14

appart camille desmoulins 12

appart camille desmoulins

appart camille desmoulins 2

J’ai officiellement annoncé la fin de l’aménagement de l’appartement en novembre dernier. Or, depuis, avec l’instauration d’un nouveau déménagement en avril, laissez moi vous dire que ça turbine sévère dans ma petite tête d’hôtesse de maison et de décoratrice d’intérieur.

Surtout qu’il faut attendre trois long mois avant d’acheter le moindre meuble et qu’on me proposait sans cesse de m’offrir des trucs pour noël et mon anniversaire en rapport direct avec le futur appartement…
Depuis bonne nouvelle, je vais sans doute déménager non pas en avril mais en Mars. Donc je peux cogiter plus concrètement sur l’aménagement.

Je liste donc patiemment ce que je repère, ce dont j’ai envie, ce qui est nécessaire, en essayant de trouver la force de ne rien acheter d’avance.

Et vous savez quoi ? Pour l’instant je tiens bon. Enfin presque bon, parce que j’ai quand même trouvé moyen d’acheter ça à Noël pour mon chéri d’amour, histoire de renouveler l’engin qu’on avait jusqu’alors et de le coordonner avec le matériel qui s’installera dans le nouvel appart.

J’ai aussi repéré un tapis, des armoires de rangement, des rideaux, un meuble de salle de bain et….. BREF ! JE DOIT ÊTRE FORTE ET NE RIEN ACHETER.

Mon Dieu, qu’est ce que se sera quand je serais enceinte et que je devrais attendre de passer les trois premiers mois avant d’acheter quoique ce soit…

Comments Pas de commentaire »

Ma cuisine, vous l’aurez bien compris, c’est presque ma pièce préférée de la maison, et pourtant c’est pas faute de petitesse et d’absence de siège et de PC !
Mais voilà, j’aime être dans ma cuisine, préparer des machins, attendre que l’eau du thé chauffe, regarder lever des gâteaux, voire essuyer la vaisselle que mon chéri lave avec tant de talent (oui, faut pas exagérer, je déteste la vaisselle).

Mais l’atmosphère de ces lieux exige des VIP de la cuisine, sans qui celle ci ne serait pas elle même. Voici donc un petit article complètement futile aux yeux de certains mais dans lequel je rend gloire à mes ustensiles et petites touches de déco (et accessoirement mon excellent gout ménager).

appart camille desmoulins 9

La star entre toute c’est le blender. Si vous suivez mes petites recettes de cuisine, vous vous en serez rendu compte : le blender est mon ami, quand bien même celui ci n’est qu’une machine premier prix. Il trône sur la table avec sa place bien à lui. Il a même en voisin son copain le grille pain assorti. Autant vous dire qu’en plus d’être utile il est joli, voire classe, avec ses tons assortis à la table et aux ustensiles voisins.

appart camille desmoulins 8

Seconde star incontestée de la cuisine, c’est une équipe gagnante constituée de l’ensemble des livres de cuisine posés sur leur étagère dédiée. C’est une belle preuve de richesse et de savoir (à mon sens), et quand bien même je ne suis jamais une recette de A à Z, c’est une bonne source d’inspiration. Quand j’étais en régime sans lait ni gluten je peux dire que les livres de recettes dédiées à ces contraintes m’ont pas mal aidé. Et puis à la moindre panne d’inspiration il suffit de feuilleter certains titres pour trouver des idées originales ou tellement ordinaires qu’on n’y pense plus. Tiens d’ailleurs il faudrait que je vous parle de certains titres.

appart camille desmoulins 10

L’une des star de la cuisine aussi (non pas de réputation mais d’utilité) c’est ma cafetière. Sans elle le matin rien ne va, quand je n’ai plus d’inspiration face à mon PC c’est encore elle qui me réconforte de son café flotté si chaud et réconfortant. Et quand viennent les amis c’est elle qui dispense à chacun son décaféiné, son expresso, son café vanille…

appart camille desmoulins 6

Dans la catégorie déco ce sont les dessins de publicité détournée achetés à Strasbourg qui font beaucoup. C’est pas grand chose mais les trois petites cartes postales équilibrent à mon sens toutes les couleurs des étagères voisines en donnant une unité aux couleurs et aux formes qui les entourent.

appart camille desmoulins 7

Un des éléments historiques de la cuisine c’est le bloc de couteaux que m’ont offert mes parents lors de mon premier emménagement. Au début j’ai cru qu’il s’agissait d’un cadeau de fidelité d’un quelconque magasin, mais avec le temps (La vache ! Six ans quand même que je suis partie de chez mes parents…) je dois avouer que cela reste de la très belle qualité. Et comme le bloc est muni d’un fusil, c’est pas près de s’arrêter. Évidemment je ne serais pas contre deux trois couteaux en céramique japonaise, mais je me méfie de mes caprices pour la cuisine ; la taille étant réduite, il faut savoir faire abstraction de certaines « envies ».

Comments Pas de commentaire »