La semaine dernière, chez le maraîcher, j’ai suivi les conseils de Natacha et j’ai acheté des rutabagas :

Pour des légumes oubliés, je les trouvais pas assez « moches » pour me provoquer une violente envie de les acquérir. Mais bon, je me suis lancée quand même. Le truc c’est que je ne savais pas comment les accommoder.

Or précédemment, en trainant sur différents sites de recettes pour me préparer une soupe de poireau, je suis tombée sur un site de recettes québécoises. Et évidement, avec un océan à traverser, les catalogues de goûts sont différents et parfois surprenants.

N’ayant pas peur du risque gastronomique j’ai donc fini par jeter mon dévolu sur la recette la plus space que j’ai trouvée :

Soupe de rutabagas au sirop d’érable!

(j’ai loupé la présentation en bougeant l’assiette trop vite et en faisant déborder le sirop d’érable, mea culpa)

Pour pas surcharger par l’affichage des photos, cliquez sur la suite pour voir la recette.

 

Ingrédients:

3 rutabagas, 2 oignons, de la muscade, du sirop d’érable, un bouillon de légume, 1 litre d’eau et 20 cl de crème de soja

 

Recette:

 

Eplucher et couper en morceau les oignons et rutabagas.

 

Faire dorer les oignons dans un peu d’huile puis rajouter les rutabagas. Les faire dorer (et attacher un peu) pendant 5 minutes permet de donner un coté goutu, mais attention, point trop n’en faut :p

 

Ensuite, après avoir dissout le bouillon de légume dans l’eau, ajouter le mélange dans la casserole et laissez cuire une demi heure à feu doux.

 

Quand les légumes sont bien mous, on passe au mixeur en ajoutant la crème, dans laquelle vous avez rapé de la muscade et mis 2 cuillères de sirop d’érable.

 

Reste à servir en dressant l’assiette, en ajoutant 1 grosse cuillère de sirop d’érable bien visible dans le velouté (ne faite pas comme moi : versez doucement pour pas que ça déborde…).

10 réponses à “Soupe à la québécoise.”
  1. Natacha dit :

    lol… ça tombe bien car justement cette semaine (vive les coincidences) après avoir lu le blog de Gima, j’ai enfin mis à la main sur des Topinambours et je me suis fait une assiette de Topinambours à la crème… miam, miam… sinon j’ai essayé le gratin de Rutabaga et pommes.

    C’est marrant sur la photo tes rutabagas me font plutôt pensé à des carottes blanches, les miens sont plutôt ronds et légèrement roses dessus… bizarre

  2. axelledefersen dit :

    c’etait bon au moins ? c’est original en tout cas !

  3. Gima dit :

    c’etait original. une fois par ans ça doit aller. Plus souvent ça me saoulerais :p

  4. Ju dit :

    essayes les topinambourg, c’st une tuerie aussi !
    en purée c’est tip top !

  5. Natacha dit :

    Oui, c’est sûr des carottes blanches cuisinées à la place des rutabagas, ça donne une nouvelle recette originale. Hum, ton maraîcher devait pas être très réveillé quand il a choisis tes légumes.

  6. Delphine dit :

    Ca n’a pas un petit goût de carotte les rutabagas?
    Ca fait tellement longtemps que je n’en ai pas mangé!!! J’en ai oublié le goût et l’odeur!

  7. Natacha dit :

    C’est plutôt à mi-chemin entre une texture, léger goût de pommes de terre et un parfum de navet, étant donné que c’est le fruit d’une hybridation entre un navet et un chou frisé.

  8. Gima dit :

    nan ça avait pas le gout de carotte… plus un qqch de navet fadasse. Bizarre le nom etait pourtant bien rutabaga. Mais bon je prefere de loin les topinanbours

  9. Natacha dit :

    Sur ta photo, le légume racine blanc ressemble soit à un panais, soit à une carotte blanche (feuillage caractéristique qui ne peut pas être celui d’un navet ou rutabaga, ni la forme allongée). A ta décharge, ils sont souvent rangés près des rutabagas dans les étales maraîchères, et ont un côté exotico-vieillot tous les deux :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Panais
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Rutabaga
    Voilà refermé la parenthèse encyclopédique maraîchère de ce début de semaine…
    « Panais ou ne pas être Panais », là est la question :p

  10.  
Répondre