… et aujourd’hui je commence 2009 avec 27 ans.

L’année de mes 26 ans  m’a marquée par cette sentence que te renvoit toute la société administrative : « tu n’es plus un(e) jeune« . La carte de réduction de la SNCF est le fer de lance de cette vision, mais il reste aussi un ensemble de petites voix qui viennent te dire que tu n’a plus le droit aux réductions de jeune, au suivi bancaire pour jeune, aux cartes d’accès pour jeune, etc…

Mais c’est vraiment avec mes 27 ans en poche que j’ai l’irrémédiable impression d’être une « adulte ». Oh, bien sûr, mon chéri sera le premier à me dire que je suis trop gamine pour être adulte et ma chef continuera le discours avec l’idée qu’il y a une différence entre être adulte et être mature. Mais voilà, ça fait quelque temps que je me sens « adulte ».

Ce n’est pas (juste) parce que  je regarde de haut ces « jeunes » qui écoutent des musiques bruyantes, qui s’habillent n’importe comment et font du bazar pour rien. Mais parce que je le ressens tel quel, parce que mon passé a pris la forme d’un « vécu ».

Et pourtant je n’imaginais pas l’année dernière comme cela me réjouirait. D’une part parce que je vis beaucoup mieux le fait de « faire des choix », et d’autre part parce que ma vie de tous les jours ne me parait pas routinière, mais pleine et entière. Ça manque un peu d’exotisme et de folie acidulée mais je ne connais pas ce dégout routinier que j’ai pourtant connu avant. Peut être est ce parce que j’ai des projets à court et long terme…

En tout cas cette année je me suis permise fêter mon anniversaire avec des amis. Pas trop de monde parce qu’on était chez des copains mais une petite soirée à 11 (12 si on compte le chat). Et ma foi le soir en me couchant, j’ai eu du mal à m’endormir tellement j’étais satisfaite de cette soirée.

Rien de grandiose ou extra-ordinaire, mais un grand plaisir à passer une soirée avec des amis « variés », tous contents d’être là, un repas sympathiquement préparé avec mon chéri, 4 heures qui ont filé comme le vent et la surprise de recevoir des cadeaux qui m’ont tous paru bien trouvés et vraiment choisis en fonction de mes gouts. Ça peut vous paraitre horrible que je dise ça, mais je suis du genre à considérer le cadeau comme un miroir de ce que pensent les gens de celui à qui ils l’offrent. Et c’est bien la première fois que la « récolte » était aussi bien trouvée. J’ai donc plus apprécié les gestes que les cadeaux. Et même que  je suis en-chan-tée par ceux ci et c’est un parfait combo avec la soirée agréable qu’on a aussi partagée…

Avec une si chouette soirée, mon parapluie Ladurée, mon lactase, les alcools, les huiles fines, le vrai vinaigre balsamique et un coffret starship-troopers, je suis pleinement satisfaite de commencer mes 27 ans. *émue*

10 réponses à “Il y eut 26 ans en 2008…”
  1. S.G.Woman dit :

    Contente que tu ai passé une bonne soirée. Et bon anniversaire!:-)

  2. KnitSpirit dit :

    Bon anniversaire !!!

  3. cassandra dit :

    Bon anniversaire miss!

  4. babounet dit :

    Bon ‘niversaire auprès du feu, regardant tomber la neige au travers de vos carreaux gelés…
    Big Bisous de nous deux.

  5. Delph dit :

    Bon anniversaire! Du coup tu m’obliges à me demander quel âge j’ai! Depuis un an environ, le chiffre m’échappe toujours un peu et ça m’est déjà arrivé de devoir recompter depuis 1981 combien ça faisait exactement! 🙂

  6. LaTomate dit :

    Nannifessaire Gima!!

  7. Clyne dit :

    Bon anniversaire et bonne année ! 😉

  8. sab dit :

    Encore une nouvelle fois bonne anniversaire
    Et merci aussi: moi aussi j’ai passé une vraiment très chouette soirée (et j’adooore définitivement toutes les personnes qui étaient invitées)

    Enormes bisousss

  9. wawaa dit :

    Vieille croûte ! 😀

  10. Francis dit :

    Désolé de pas pouvoir être venu, mais je persiste à penser qu’une chiasse n’était pas un cadeau de bon goût.

    ‘niv.
    en retard ici, mais même.

  11.  
Répondre