Lors du mois de mai j’ai réalisé tout un repas sur le thème de la cuisine au fleurs. C’était le défi et, si j’en crois les invités, je l’ai relevé de main de maître. Du coup je vous distille les recettes que j’ai utilisées petit à petit.

J’ai essayé cette recette par hasard car je n’avais pas pu me procurer de fleurs fraiches de chrysanthème pour préparer les truite aux fleurs que j’envisageais au début. Du coup, c’était la première fois que j’utilisais des huiles essentielles en cuisine.

Je dois avouer que si j’ai eu la main lourde pour la première truite, je ne regrette absolument pas l’essai car j’ai appris à calmer ma générosité en huile pour les autres,  et j’apprécie beaucoup cette recette. Contrairement à l’idée reçue, la fleur d’oranger ne masque pas les autres gouts, elle relève le poisson tout en introduisant une saveur « exotique »  parfaitement adaptée à leur chair fine.

J’ai appliqué la recette à des filets de truite et de la truite entière. A choisir je conseille plutôt le filet, mais quand on a des amis pêcheurs il faut aussi savoir s’adapter :p

La recette :

Ingrédients (pour 8 personnes) :

8 truites ou filets, 2 citrons, quelques légumes de saison (ici courgette, carotte et oignon nouveau), huile essentielle de néroli (fleur d’oranger), feuille de coriandre, huile, papier aluminium.

Préparation :

Organisez votre plan de travail  pour pouvoir travailler chaque papillote à la chaine. Les légumes et le citron doivent être découpés et l’huile à disposition pour le pinceau.

Commencer par huiler le papier aluminium

Déposer le poisson sur cette couche et verser 3 à 4 gouttes d’huile essentielle. Recouvrez de feuilles de coriandre et de tranches de citron, ajouter les petits légumes, découper et fermer hermétiquement la papillote.

Selon que vous utiliserez des filets ou des poissons entiers la méthode de présentation change légèrement :

Version filet :

Version truite entière :

Une fois les papillotes prêtes, les enfourner dans un four préchauffé à 180°C et laisser cuire 25 minutes (j’ai un tout petit four donc j’ai empilé les papillotes).

Penser toujours à ouvrir l’une des papillotes avant de servir les autres pour vérifier la cuisson ; le poisson doit être « rosé à l’arrête », soit se détacher facilement des arrêtes sans être sec.

Servir avec un riz, voire un riz au jasmin !

2 réponses à “Truite à la fleur d’oranger en papilotte”
  1. Wow, super appétissant. Je n’ai pour l’instant pas fait beaucoup d’expériences avec les he en cuisine. J’ai essayé thym (ou romarin, argh, je ne me souviens plus). A approfondir 🙂

  2. Mlle Gima dit :

    *lovely* merci Anne, ça me fait bien plaisir ^^

  3.  
Répondre